M23: 11 sénateurs de l’opposition congolaise exigent « des négociations républicaines »

Des sénateurs lors d’une session à la chambre haute du parlement à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Onze sénateurs de l’opposition congolaise réunis au sein du groupe les Partisans de négociations républicaines (PNR) ont exigé lundi 26 novembre l’ouverture des « négociations républicaines et intercongolaises » en République démocratique du Congo. Selon une dépêche de l’AFP, ces assises devraient se tenir sous l’égide de l’ONU, de l’Union africaine et de l’Union européenne et réunir autour d’une même table les représentants de la Majorité présidentielle, de l’opposition, de la société civile et de la diaspora congolaise, ont-ils souhaité pour mettre fin à la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC.

Les onze sénateurs congolais ont suggéré que les négociations devraient être axées sur la réorganisation des forces armées, la réforme du système électoral, la concrétisation du fédéralisme et la réforme de la justice.

Dans leur texte, ces sénateurs ont estimé que la guerre dans l’est de la RDC est menée « contre tout un peuple par ailleurs lassé et désabusé par l’incurie de la gestion gouvernementale ».

Ils affirment aussi que les scrutins présidentiels du 28 novembre 2011 ayant consacré la réélection de Joseph Kabila et d’un parlement largement acquis à sa cause sont le « symbole inaltérable de la mauvaise gouvernance » du pays « élevée à son paroxysme ».

« Depuis, il s’est égrené de façon accélérée un chapelet de méfaits qui ont fini par ébranler de fond en comble la cohésion nationale », ont ajouté ces onze sénateurs sur les cent-huit que compte le Sénat congolais.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner