Cour suprême de justice: le dossier de Firmin Yangambi aurait disparu, selon son avocat

Firmin Yangambi ce 14/06/2011 avant son verdict par la haute cour militaire à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les proches de Firmin Yangambi dénoncent la disparition de son dossier judiciaire à la Cour suprême de justice (CSJ) alors qu’il attend un jugement en cassation. Le président de l’ONG « Paix sur terre » avait été condamné en octobre 2009 à la peine de mort pour tentative d’organisation de mouvement insurrectionnel et détention illégale d’armes. Un jugement en appel avait réduit cette peine en 20 ans de prison avant que le condamné ne porte l’affaire devant la Cour suprême de justice.

La Cour suprême de justice devait, depuis le 3 octobre 2011, prononcer l’arrêt de cassation dans l’affaire de Me Firmin Yangambi et ses proches Eric Kikunda et Benjamin Olangi. De report en report, l’arrêt n’est toujours pas rendu. L’avocat conseil du président de la Fondation «Paix sur terre», Peter Ngomo, a déploré cette léthargie:

 «Il ne restait que le prononcé, parce que le Procureur général de la République avait déjà donné son avis, qui était d’ailleurs favorable pour une cassation sans renvoi dans cette cause là. Mais, jusqu’aujourd’hui, il n’y a aucune information. On ne sait pas ce qu’il en est de ce dossier. Même le dossier  physique est introuvable au niveau de la Cour suprême

Me Peter Ngomo a dénoncé des manœuvres visant à maintenir son client en prison:

«Selon certaines indiscrétions, il semble qu’il y a une main noire … Certaines personnes voudraient que la Cour ne puisse pas prononcer cet arrêt. Il semble que certains juges auraient été menacé

Les juges de la Cour suprême de justice ont précisé que le dossier de Yangambi étant en fixation, il attend d’être examiné. Cela justifie les nombreux renvois, selon eux.

Mais, si le dossier est considéré par les avocats de Yangambi comme introuvable, le cabinet du Premier président de la Cour suprême de justice pense que c’est une affaire du greffe.

Arrêté en 2009 à Kisangani, Firmin Yangambi a été condamné au 1er degré par la Cour militaire de la Gombe (Kinshasa) à la peine de mort pour tentative d’organiser un mouvement insurrectionnel et détention illégale d’armes de guerre.

En appel, cette peine avait été réduite à vingt ans par la Haute Cour militaire. Dès le 20 juin 2011, il s’est pourvu en cassation devant la CSJ.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (60)
Ebola (59)
RDC (55)
FARDC (54)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (33)
Caf (28)
Opposition (27)
Vclub (24)
Léopards (20)
Linafoot (17)