La grève des conducteurs des poids lourds continue de paralyser les activités douanières à Matadi et Boma

Port de Matadi. Ph Don John Bompengo

Les activités de dédouanement sontparalysées, il y a onze jours, aux ports de Matadi et Boma (Bas-Congo) depuis le début de la grève des conducteurs des poids lourds qui exploitent la route Kinshasa-Matadi-Boma. Des sources concordantes parlent de plus de sept mille trois cents (7 300) conteneurs qui traînent dans ces deux ports.

Selon les agents de la Société congolaise des transports et ports (SCTP), cinq navires sont au mouillage non loin de ce port. Il s’agit de trois navires de vivres frais et deux navires de blés qui ne peuvent pas décharger leurs cargaisons à cause de l’encombrement du port.

Les mêmes sources indiquent qu’il n’y a que de petites voitures qui sont dédouanées au port de Boma mais les conteneurs ne sont pas déchargés. Un navire des vivres frais a rebroussé chemin vendredi 18 janvier après avoir traîné au mouillage.

En dehors du train, ce sont les poids lourds qui acheminent les marchandises dédouanées aux ports de Boma et Matadi vers Kinshasa. Ces marchandises sont ensuite acheminées dans les autres villes du pays.

La Nouvelle société civile du Bas-Congo invite le gouvernement de la République à prendre «des mesures fortes car la situation économique de la province se détériore de jour en jour et la population en ressent déjà les effets».

«Les conséquences de cette grève sont énormes », a affirmé un expert en matière de dédouanement. Selon lui, les effets de cette grève seront ressentis même après la fin de la grève.

Les transporteurs routiers sont entrés en grève depuis lundi 7 janvier, dénonçant les mauvaises conditions de travail.

Les premières négociations entamées, vendredi 11 janvier, entre le syndicat des transporteurs, les patrons des entreprises de transport et le ministre du Travail, Modeste Bahati Lukwebo, ont échoué.

Le gouvernement a proposé 20 000 francs congolais (environ 20 dollars américains) au chauffeur et 10 000 (environ 10 dollars) au convoyeur par voyage. Mais les transporteurs ont rejeté cette proposition, proposant le même montant mais par jour. D’autres négociations se tiennent actuellement à Kinshasa entre les parties en conflit.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (48)
Kinshasa (29)
Beni (29)
FCC (29)
Ceni (29)
Unpc (26)
UDPS (25)
Corruption (24)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Yumbi (18)
CSAC (18)