Fraude minière : le gouvernement veut centraliser les recettes générées par l’exploitation minière

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Pour mettre fin à la fraude dans l’exploitation minière, le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a annoncé jeudi 31 janvier la prochaine mise en place d’une commission chargée de collecter toutes les recettes générées par l’exploitation minière. Selon lui, la fraude est à la base de l’écart constaté entre l’augmentation de la production minière et les faibles recettes réalisées par l’Etat dans ce secteur.

Le ministre des Mines a annoncé son intention de créer cette commission à l’occasion de la conférence sur la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur minier, qui a réuni pendant deux jours plus de huit cents personnes à Lubumbashi, au Katanga.

Selon Martin Kabwelulu, cette fraude se déroule notamment dans le recouvrement des recettes.

«Nous allons veiller à ce que, chaque fois qu’une recette est payée, elle arrive à la caisse du Trésor public», a-t-il indiqué.

Pourtant, à en croire le ministre, une autre commission interministérielle, composée d’agents du parquet, de la police et de l’Agence nationale de renseignement(ANR), est déjà chargée de lutter contre la fraude minière.  «Nous allons encore redynamiser cette commission», a-t-il indiqué.

Le ministre a indiqué qu’en dix ans, la production de cuivre est passée de 5 000 à 600 000 tonnes, celle de l’or de 0 kg à 3 tonnes, celle du cobalt de 5 000 à 80 000 tonnes, sans que les recettes de l’Etat n’augmentent.

«Toutes les autorités l’ont constaté et le chef de l’Etat a demandé qu’on s’arrête pour savoir où vont ces recettes. La fraude est à tous les niveaux», a poursuivi Martin Kabwelulu.

A l’ouverture de cette conférence, le chef de l’Etat Joseph Kabila avait préconisé la lutte contre la fraude et la corruption dans le secteur minier «pour combattre le paradoxe existant entre les immenses richesses du pays et la pauvreté de la population».

Il avait affirmé sa volonté de faire du secteur minier le vecteur du développement économique et social du pays.

Lire aussi sur radiookapi:

RDC : Joseph Kabila veut lutter contre la corruption et la fraude dans le secteur minier

RDC : l’Etat a reçu plus de 96,5 millions d’USD d’impôts miniers du Katanga en 2012

Ouverture à Lubumbashi de la conférence sur la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur minier

Mbandaka: Lutte contre la fraude minière dans les carrières artisanales

Lubumbashi : fraude minière, controverse autour des exportations de Comisa

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner