Katanga : d’anciens employés de First quantum se plaignent d’un déguerpissement sauvage

Des biens d’une chaine de télévision de l’opposition (Media Chanel) sur une des avenues de Kinshasa le 24/10/2011, lors d’un déguerpissement par la police. Radio Okapi/ Photo John Bompengo

Une quarantaine d’anciens employés de First quantum Minerals, qui ont été délogés du mercredi 7 au vendredi 9 février des maisons de cette entreprise minière à Sakania, à près de 250 Km de Lubumbashi (Katanga), se plaignent de ce déguerpissement qu’ils qualifient de «diabolique». Selon l’un de ces anciens employés, l’opération a été exécutée avec brutalité par la police, des agents du service national de renseignement (ANR) et d’une maison privée de sécurité.

Le délogement de ces employés a été décidé par la société minière Frontière SPRL, qui a remplacé First Quantum.

Une des personnes délogée témoigne :

«Il ont commencé à jeter les biens dehors. Quelques temps après, ils les ont enlevé des vérandas pour les jeter dans la cour ou dans la rue. Toute personne qui semblait un peu poser des questions était trainée à la police, tabassée. Nous condamnons la procédure. Elle est diabolique. On n’a pas tenu compte des droits élémentaires d’un homme».

L’ancien employé de First quantum affirme que des bébés passent désormais la nuit dehors, et des enfants sont privés de leur scolarité.

Il affirme en outre que les agents de déguerpissement ont jeté tous les biens dehors, sauf les denrées alimentaires comme pour «punir les familles». Ce qu’il interprète comme une «torture intelligente» de la population.

Pour les responsables de Frontière SPRL, il s’agit d’une affaire interne.

De son côté, l’administrateur du territoire de Sakania affirme que cette société a le droit de récupérer ses bâtiments occupés par d’anciens agents de First Quantum. Il s’est toutefois réservé de commenter la procédure de ce déguerpissement.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Kinshasa: l’INA sommé de quitter le bâtiment qu’il occupe depuis 23 ans

RDC : habitat, le PGR interdit tout déguerpissement sans jugement préalable

Bandundu : plus de deux cents ménages menacés de déguerpissement

Lubumbashi : Un arrêt de la cour d’appel à la base d’un déguerpissement , sème la confusion

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner