Nord-Kivu: les FDLR font la loi dans plusieurs localités du territoire de Lubero

Des rebelles des FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda) dans la forêt de Pinga dans l’Est de la RDC le 06/02/2009. Radiookapi.net

Des rebelles rwandais des FDLR font la loi à Miriki, Buleusa, Luhanga et dans plusieurs autres localités des groupements Itala et Tama, à environ 180 km au sud de Lubero au Nord-Kivu. Selon certains habitants, ces combattants profitent de l’absence des représentants de l’autorité de l’Etat pour imposer des taxes aux populations et extorquer les récoltes des paysans. Ce qui aggrave la précarité de ces derniers. 

Miriki un centre commercial important dans la région avec plus de vingt-cinq mille habitants est aujourd’hui occupé entièrement par les FDLR/Foca en l’absence de l’autorité de l’Etat. Ces rebelles occupent aussi les villages Luhanga et Buleusa où ils ont installé leur quartier général.

Depuis leur arrivée en avril 2012, après le départ des FARDC, les FDLR tracassent, rançonnent les paysans et extorquent leurs produits agricoles pendant les périodes de récolte, indiquent des habitants de Lubero.

« Les FDLR partagent les récoltes avec la population (…) Le peu de récoltes qui peut nous arriver ici, parfois est volé en cours de route. Ici à Luofu et dans ses environs, la présence de l’Etat est inexistante», affirme un agriculteur.

«A 2 km de Luofu, poursuit-il, c’est soit les Maï Maï qui contrôlent soit les FDLR qui font la loi. Et la population découragée ne sait à quel saint se vouer».

Une grande partie des groupements d’Itala et Tama est complètement dégarnie des FARDC depuis plusieurs mois. Les responsables militaires du 1003ème régiment, basés dans le territoire, disent envisager le déploiement des militaires dans les tous prochains jours pour sécuriser la population.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner