RDC : près de 100 personnes meurent chaque mois sur les voies navigables

Le ministre des Transports et Voies de communication de la RD Congo, Justin Kalumba Mwana Ngongo le 5/03/2013 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Près de cent personnes en moyenne meurent chaque mois sur les voies navigables de la République démocratique du Congo dans des naufrages. Le ministre des Transports et voie de communication, Justin Kalumba, a publié ces chiffres, mercredi 6 mars, à Kinshasa. Il a indiqué qu’entre 2008 et 2011, quatre mille quatre cent soixante-dix-sept personnes sont mortes dans les accidents survenus sur les fleuves et les lacs de la RDC.

Justin Kalumba a ajouté que la RDC a enregistré cent cinquante-trois cas de naufrages déclarés entre 2008 et 2011, soit une moyenne de trente-huit cas par an.

Pour mettre fin à ces catastrophes, il promet de fermer tous les ports fluviaux qui ne respectent pas les normes.

Pour l’heure, Justin Kalumba a interdit à certains bateaux et embarcations de fortune de naviguer. Selon lui, plus de six cents capitaines des bateaux et conducteurs d’embarcations de fortune sont dépourvues de qualités professionnelles et morales. Ces agents, a-t-il expliqué, travaillent en violation de la loi sur le secteur fluvial, maritime et lacustre de la RDC.

« Je voudrais aussi dénoncer l’incompétence et la complaisance des beaucoup de commissaires fluviaux lacustres qui n’obéissent qu’au pouvoir de l’argent sans aucune dignité », a aussi affirmé le ministre des Transports. Il a reconnu que des fraudes sont opérées dans les ports par des individus qui se font passer ou se substituent aux agents du ministère des Transports.

Selon lui, ces individus  «délivrent parfois des titres sans fondement légal, donnent des autorisations aux bateaux qui ne remplissent pas de conditions de navigabilité, et font parfois embarquer passagers et marchandises au grand mépris des exigences de sécurité ».

Ces personnes déclinent ensuite toute responsabilité lorsque surviennent des accidents.

En septembre 2012 déjà, Justin Kalumba avait ordonné la fermeture d’une vingtaine de ports de la ville Kinshasa jugés non viables. Ces ports avaient pourtant continué de fonctionner au mépris de sa mesure.

Des agents de sécurité œuvrant dans ces ports censés être fermés avaient déclaré à Radio Okapi avoir  appris la décision du ministre dans les médias. Comme tout le monde.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (102)
Ebola (87)
Elections (87)
élection (46)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (18)
Opposition (17)