RDC : l’insécurité au Nord-Kivu est «une conséquence de la mauvaise gouvernance», selon Pole Institute

Des déplacés fuyant des affrontements dans l’Est de la RDC (Juillet 2012)

Pole Institute, un institut interculturel de la région des Grands Lacs, estime que les problèmes d’insécurité auxquels fait face la province du Nord-Kivu est « une conséquence de la mauvaise gouvernance en RDC ». Au cours de la publication des conclusions du colloque international sur la gouvernance et la reforme de l’Etat en RDC, dimanche 17 mars à Kinshasa, le directeur de l’information et plaidoyer de l’ONG, Onesphore Sematumba, a notamment invité les dirigeants congolais à combattre la pauvreté.

Selon lui, la pauvreté facilite le recrutement des jeunes par les groupes armés. « La pauvreté peut être aussi la cause de l’émergence des bandes armées qui recrutent très facilement des jeunes désœuvrés », a-t-il expliqué, ajoutant : « La pauvreté est un résultat de la mauvaise gouvernance ».

Onesphore Sematumba a affirmé que son ONG fait « un plaidoyer pour que l’Etat congolais assure la sécurité et que la population cesse d’être victime des bandes armées ou sous administration des forces étrangères ».

La province du Nord-Kivu fait face à plusieurs groupes armés. Le M23, une rébellion créée en mai 2012 par des mutins de l’armée congolaise, occupe plusieurs localités du territoire de Rutshuru. Sa scission en deux factions a donné lieu à de violents combats ces dernières semaines. L’une de deux factions, fidèle à Bosco Ntaganda, a été délogée de la localité de Kibumba. Plusieurs de ses combattants et cadres ont trouvé refuge au Rwanda.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner