Le ministre de l’Intérieur de la Province Orientale s’inquiète de la situation sécuritaire en Ituri

Un milicien dans l’Est de la RDC.

Le ministre provincial de l’Intérieur de la Province Orientale, Hubert Pierre Moliso, a qualifié d’inquiétante la situation sécuritaire en Ituri. Lors de sa visite, mardi 19 mars à Bunia, il a indiqué que des groupes armés commettent des exactions chaque jour « contre les institutions et la population ».

« On connaît des cas de tueries, d’attaques, de vols à mains armées, d’incendies [criminel], de règlements des comptes, des attaques sur des agents de l’Etat, la police, l’armée… On s’attaque à tout le monde. La journée, on est dans la quiétude… La nuit, on inquiète tout le monde », a déclaré Hubert Pierre Moliso.

Il a dit attendre de faire son rapport au gouvernement provincial pour demander l’appui de Kinshasa afin de travailler pour ramener la paix dans la région.

« Aru, Ariwara, sur le plan sécuritaire, ce n’est pas rose dans la mesure où la population est en insécurité permanente et sa quiétude troublée. Après avoir fait le rapport au gouverneur de province, il devra prendre des dispositions qui s’imposent pour voir dans quelle mesure obtenir l’appui du gouvernement central pour que la solution soit trouvée à ce problème », a-t-il ajouté.

Le week-end dernier, un commandant compagnie des FARDC et son garde de corps ont été assassinés par des hommes armés à Aru.

Des opérateurs économiques du poste administratif de Lolwa ont été victimes de vols armés dans la nuit de vendredi 15 mars dernier. Les auteurs n’ont pas été identifiés. En deux semaines, ce poste a été attaqué à trois reprises.

Mercredi 13 mars, des députés nationaux de l’Ituri ont demandé à la Monusco de plaider auprès du gouvernement pour que celui-ci mette fin à l’activisme des miliciens des FRPI de Cobra Matata dans le territoire d’Irumu et ceux de Morgan dans le territoire de Mambasa, dans le même district de l’Ituri. Selon eux, ces miliciens seraient à la base de plusieurs exactions contre des civils.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner