Bosco Ntaganda a comparu pour la première fois devant la CPI

Mr Bosco Ntaganda during his initial appearance before the International Criminal Court on 26 March 2013 © ICC-CPI

Le chef rebelle Bosco Ntaganda a comparu pour la première fois devant la Cour pénale internationale (CPI) ce mardi 26 mars à La Haye. Il a clamé son innocence  au cours de cette audience consacrée notamment à la vérification de son identité. Visé par deux mandats d’arrêt internationaux, émis en 2006 et 2012, il est accusé par la CPI de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en Ituri en 2002 et 2003.

« J’ai été informé de ces crimes, mais je plaide non coupable », a déclaré Bosco Ntaganda cité par l’AFP. L’accusé a été interrompu par la juge Ekaterina Trendafilova qui lui a expliqué que l’objet de l’audience n’était pas de savoir s’il plaidait coupable ou non coupable.

« L’objet de cette audience préliminaire est (..) de savoir si vous avez été notifié des crimes (…). Nous n’évoquons pas ici quoi que ce soit lié à votre culpabilité ou à votre innocence », a expliqué la présidente de séance.

« Je m’appelle Bosco Ntaganda, je ne porte que les deux noms, les noms qui m’ont été attribués par mes parents. Comme vous le savez, j’étais militaire au Congo : je suis né au Rwanda mais j’ai grandi au Congo. Je suis Congolais », a alors déclaré en kinyarwanda le chef rebelle qui s’est présenté à l’audience crâne rasé vêtu d’une veste de couleur noire.

Au cours de cette audience qui s’est ouverte vers 11H00 (heure des Pays-Bas), la juge s’est assurée que l’accusé a été informé des crimes qui lui sont reprochés et des droits que lui reconnaît le Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI.

Les juges de la chambre préliminaire ont fixé la date de l’audience de confirmation des charges au 23 septembre prochain.

« La comparution de Bosco Ntaganda devant la CPI après des années d’errance offre aux victimes de crimes abominables un réel espoir de voir la justice rendue », a indiqué à l’AFP Geraldine Mattioli-Zeltner, de l’ONG Human Rights Watch. « Sa détention à La Haye démontre que personne n’est au-dessus des lois », a-t-elle ajouté.

« Le peuple congolais est très content de la détention de M. Ntaganda », a déclaré à la même agence un Congolais habitant en Belgique qui a fait le déplacement à La Haye. « C’est un grand jour pour le peuple congolais, une victoire », a-t-il poursuivi.

Bosco Ntaganda est arrivé à La Haye, siège de la CPI, le vendredi 22 mars dernier en provenance du Rwanda où, officiellement, il s’était réfugié à l’ambassade américaine de Kigali d’où il avait demandé son transfert à la Cour.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
Corruption (23)
Caf (22)
Mazembe (22)
UDPS (22)
Linafoot (22)