RDC: le ministre des Transports déplore les défaillances de l’aviation civile et de la RVA

Crash de l’avion à Bukavu le 12/02/2012, Ph. Internet/Jack Musavuli

Le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba, a déploré, mercredi 10 avril,  la situation de l’aviation en RDC depuis 2007 marquée par 83 accidents  et 65 incidents aériens à la base de 214 morts et 40 blessés. Il a accusé l’Autorité de l’aviation civile (AAC) et la Régie de voies aériennes (RVA) d’avoir failli à leurs missions de contrôle technique et de développement des infrastructures aéroportuaires.  Il s’exprimait au cours des assises ouvertes à Kinshasa sur la sécurité dans la navigation aérienne. 

Malgré les efforts fournis par le gouvernement actuel, a soutenu le ministre Kalumba, la sécurité aérienne évolue de manière insuffisante. Les progrès réalisés par l’Autorité de l’aviation civile depuis 2006 à ce jour ne dépassent pas 13%, alors que la moyenne requise par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) pour cette période est de 60%.

Justin Kalumba accuse ce service public d’exercer avec légèreté et complaisance le contrôle technique et de délivrer des titres aéronautiques illégitimes en violation des normes internationales.

La Régie de voies aériennes est aussi indexée pour avoir failli à sa mission de bonne exploitation et de développement des infrastructures aéroportuaires. Le ministre a également reproché à cette entreprise publique, sous tutelle du ministère des Transports, d’avoir manqué à son obligation de gérer efficacement l’espace aérien congolais.

Enfin, aux compagnies aériennes, il a reproché d’aligner des aéronefs aux conditions techniques douteuses.

Le ministre des Transports et Voies de Communication a reconnu que la responsabilité dans l’insécurité observée dans le secteur de la navigation aérienne était à la fois collective et  individuelle:

«Nous sommes tous coupables, alors sans exception. Collectivement, individuellement. Saisissons donc cette opportunité-ci, à travers ces assises, pour dessiner un autre avenir du système aéronautique congolais. Les défis qui sont devant nous sont peut-être herculéens, mais nous pouvons les relever dans une dynamique d’actions.» 

Justin Kalumba s’exprimait ainsi lors de premières assises de l’aéronautique civile congolaise, ouvertes mercredi à Kinshasa, pour  analyser la problématique des défis de la sécurité aérienne en RDC.

A cette occasion, le ministre Kalumba a appelé tous les acteurs dans le secteur de l’aviation civile à concourir pour sortir la RDC de la liste noire de l’Union européenne. En effet, depuis le 22 mars 2006, tous les transporteurs aériens certifiés par les autorités de la RDC sont repris sur  la liste noire des entreprises faisant l’objet d’interdiction totale d’exploitation dans l’espace de l’Union européenne.

Lire aussi radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (59)
Ebola (59)
FARDC (54)
RDC (54)
élection (47)
Monusco (47)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (34)
Caf (27)
Opposition (26)
Vclub (22)
Léopards (20)