Katanga: les pluies font 3 morts et plusieurs dégâts à Kalemie

Dégâts de pluie à Kalemie, samedi 8/09/2012

Les pluies diluviennes qui se sont abattues, vendredi 12 et samedi 13 avril, ont fait deux morts dont une femme et un enfant sur la plaine de la Lugumba, à une quinzaine de Km de la ville de Kalemie (Katanga). Des sources locales affirment que les eaux de pluie ont également provoqué l’effondrement des maisons, blessant ainsi plusieurs enfants de cette localité, considérée comme le grenier de la ville de la ville de Kalemie. Selon les mêmes sources, le débordement de la rivière Lugumba a également détruit des champs.

«C’est la mort ici à Lugumba où les maisons continuent de s’écrouler. Des enfants ont été blessés par les briques des murs écroulés. Des personnes sont mortes. La femme dans son champ a été emportée par les eaux, l’enfant, lui, est mort de l’autre côté de la rivière », a témoigné une femme de la localité de Lugumba.

Le commissaire de district du Tanganyika, Maurice Kyoni Ngoy, se dit à la fois surpris et attristé par cet événement:

«C’est vraiment désolant, les choses se sont beaucoup plus empirées que la fois passée. Vous êtes en train de voir comment l’eau pousse dans les villages, toutes les maisons inondées. Que dire des champs ? Les gens sont dehors, ils n’ont pas d’abris ».

Pour le chef du service de Plan à Tanganyika, Crispin Michel Ilunga, les dernières pluies torrentielles ne sont pas la seule cause de cette catastrophe.

«Il y avait des canaux de manière à offrir des espaces agricoles. Alors, depuis que l’entreprise Filtisaf est partie, personne n’avait pris en charge le curage », a expliqué Crispin Michel Ilunga.

En décembre dernier, les habitants du quartier de la Paix à Kalemie à 1 300 km de Lubumbashi avaient érigé des barricades sur la principale chaussée de la ville pour protester, d’après eux, contre l’indifférence des autorités locales face aux inondations qui avait affecté leur quartier depuis près deux mois. Les FARDC étaient intervenues pour rétablir la circulation. Le quartier de la Paix était très agité ce jour-là où des dizaines de personnes avaient crié leur colère dans la rue.

«Nous sommes complètement désolés! L’eau est entrée dans les maisons des gens, et les autorités en place ne trouvent aucune solution», a déclaré un habitant du quartier de la Paix.

Ce dernier avait avancé un bilan humain de quatre morts, à la suite des inondations. «Quatre enfants décédés, deux pour le cholera et deux autres pour l’asthme. L’asthme, c’est-à-dire, il y a le froid qui entre dans le ciment, ça attaque les poumons», avait-t-il expliqué.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner