RDC: les importateurs de vieux véhicules non informés du moratoire

Des enfants sans demeure fixe profitent d’arracher des biens de valeurs aux occupants de véhicules stationnés devant les feux de signalisation sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les membres de la diaspora congolaise demandent au gouvernement d’informer officiellement les transporteurs maritimes et compagnies de frêt du prolongement du moratoire sur l’interdiction d’importer en RDC des véhicules vieux de dix ans. En effet, dans la plupart de pays occidentaux, les entreprises de fret se conforment déjà à cette interdiction, ignorant le prolongement du moratoire jusqu’au 17 juin 2013.

Christian Kabasele, un ressortissant congolais vivant à Londres, plaide pour que le Gouvernement envoie un document officiel aux compagnies de fret ainsi qu’aux autorités de ces pays.

Christian Kabasele a précisé que les ambassades de la RDC n’ont pas vulgarisé ce moratoire:

« Les entreprises de frets nous disent qu’il n y a aucun papier officiel qui prouve la prorogation de la loi.  Les ambassades (de la RDC) ici à l’étranger avaient carrément envoyé la loi en question dans les entreprises de fret. Maintenant qu’il y a un moratoire, le gouvernement congolais doit envoyer un document officiel pour leur en informer».

Par ailleurs, ces Congolais appellent le Gouvernement à considérer la diaspora congolaise comme un partenaire de développement. Ils estiment qu’elle participe activement à l’économie du pays, notamment, dans l’envoi des fonds et du matériel en tout genre au pays.

Le décret du Premier ministre Matata Ponyo, signé le 2 octobre 2012,  interdisait à partir du 2 décembre, tout véhicule d’occasion mis en circulation avant 2002. Un tel engin devrait être soit réexporté soit détruit au moment de son dédouanement aux frais du transitaire ou du transporteur, selon le même texte.

Mais, de son côté, le président national des importateurs des véhicules en RDC, Freddy Nkumu avait tout de suite qualifié cette mesure de «mal venue». Selon lui, le Gouvernement devrait d’abord baisser les frais de dédouanement des véhicules récents avant de penser à l’interdiction des plus anciens.

Un moratoire a été finalement accordé aux importateurs, jusqu’au 26 mars. Un autre délai supplémentaire a été accordé du 17 avril au 17 juin 2013. Cette décision visait à aider ceux qui avaient déjà commandé des véhicules avant le premier moratoire du gouvernement daté du 26 mars dernier, avait expliqué le gouverneur du Bas- Congo, Jacques Mbadu.

Lire aussi sur radio okapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)