Kasaï-Oriental: 14 agents de la Direction provinciale des recettes arrêtés à Ngandajika

Simulation d’une arrestation par la police à Kisangani, décembre 2010.

La police nationale a arrêté, jeudi 18 avril, quatorze agents de la Direction provinciale des recettes du Kasaï-Oriental, opérant dans le territoire de Ngandajika, à 90 km de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province. Ces percepteurs des taxes sont poursuivis pour coups et blessures infligés aux passants qui n’ont pas remis l’argent aux barrières illégales érigées sur le tronçon allant de Ngandajika à la rivière Tshidivuila.

Le commandant de la police à Ngandajika, colonel Matthieu Tshibangu affirme avoir reçu plusieurs plaintes des passants, rançonnés par ces percepteurs des taxes.

Cet officier de la police accuse également ces percepteurs d’avoir maltraité, au début de la semaine en cours, trois pédaleurs en provenance de Kabinda, de Baluba Shakadi.

Sorti pour une mission d’enquête, Matthieur Tshibangu a compté sur son passage sept barrières illégales érigées depuis la cité de Ngandajika jusqu’à la rivière Tshidivuila, long de 30 km.

Selon des sources locales, ces agents incriminés demandent aux passant la taxe vélo, la taxe bidon, le livret de baptême et autres documents qui n’ont rien avoir avec la nomenclature des taxes.

Depuis leur interpellation, aucun responsable de leur service n’est passé pour solliciter leur libération, affirme le commandant police congolaise à Ngandajika.

Après audition, ces percepteurs des taxes seront déférés, ce lundi 22 avril,  devant l’officier du ministère public où ils vont répondre de leurs actes.

En mars dernier, le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoy Kasanji avait demandé aux commissaires des districts et aux administrateurs des territoires de supprimer les barrières sur toute l’étendue de sa province.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner