Province Orientale : les négociants d’or plaident pour l’ouverture de comptoirs d’achat en Ituri

La Coopérative des négociants d’or de l’Ituri (Coonori) a plaidé mardi 23 avril pour l’implantation de comptoirs d’achat dans ce district de la Province Orientale. Le dernier des trois comptoirs, qui y étaient implantés, a fermé ses portes il y a sept mois après un cambriolage. Les négociants d’or affirment que cette situation gêne la traçabilité de l’or dans cette région. Les négociants d’or l’ont affirmé à l’issue d’une réunion de travail avec le ministre provincial des Mines à Bunia.

Selon eux, le district de l’Ituri n’a enregistré que douze kilos d’or en 2012. Le Centre d’évaluation, d’expertise et de certification des matières précieuse (CEEC), explique que l’absence de comptoirs facilite la possibilité de sortie frauduleuse de l’or de l’Ituri.

Le président de la Coonori, Lonema Mukwa, estime pour sa part qu’on ne peut même pas parler de fraudes puisqu’il n’y a pas de comptoirs.

«S’il y avait des comptoirs, on aurait pu parler de canalisation des matières, mais c’est très difficile de connaître même les statistiques. La faute revient à notre gouvernement. Ce n’est pas la faute des négociants», a-t-il affirmé.

Lonema Mukwa explique que les négociants d’or sont maintenant obligés de s’adresser à des structures lointaines, comme en Ouganda. Le service des mines a expliqué que Congo Performance Développement (Coped), le dernier comptoir agréé, a fermé ses portes suite à un cambriolage sept mois plus tôt.

Bien avant, ce sont les comptoirs de la Sokimo et de Congo Mining qui ont fermé suite à des difficultés financières.

En mission à Bunia le week-end dernier, le ministre provincial des Mines, Paulin Odiane, a déclaré que les démarches sont en cours au niveau du gouvernement provincial pour l’implantation de comptoirs d’or, notamment à Bunia, Aru-Centre et Mahagi-Centre.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner