RDC: l’armée lance une offensive contre des milices à la frontière avec l’Ouganda et le Soudan du Sud

Des soldats congolais au Nord-Kivu le long de la frontière avec le Rwanda. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Trois miliciens et un militaire ont été tués le lundi 29 avril à Loliga dans des affrontements qui ont opposé l’armée congolaise et des miliciens. Les FARDC avaient lancé la veille une offensive contre des groupes armés actifs dans le territoire d’Aru (Province Orientale) à la frontière avec l’Ouganda et le Soudan du Sud.

Des sources locales indiquent que les affrontements à Loliga ont duré plus de trois heures. Le commandant des FARDC en Ituri, le colonel Fall Sikabwe affirme que les militaires ont récupéré deux armes des miliciens.

La même source explique que l’objectif de l’offensive des FARDC est de sécuriser la frontière avec l’Ouganda et le Soudan du Sud et de neutraliser les groupes armés qui multiplient les attaques contre l’armée et les habitants de cette partie du pays.

Les militaires sécuriseraient actuellement plusieurs villages dont Lendi, Bazue et Sita qui étaient la cible d’attaques des hommes armés.

Les affrontements de ces derniers jours n’auraient pas occasionné de mouvements de la population qui avait déjà fui leurs habitations à cause des attaques des miliciens.

En mars, la RDC et le Soudan du Sud ont décidé, au cours d’une réunion tenue à Djouba, de combattre les groupes armés actifs le long de leur frontière commune.

Le vice-gouverneur de la Province Orientale qui avait conduit la délégation congolaise à cette rencontre avait accusé des groupes armés de commettre des actes de vandalisme dans cette partie du continent.

Au début du même mois, le commissaire de district assistant de l’Ituri, Rustique Avo Eka, a déclaré que des groupes armés se formaient dans les territoires ougandais et sud-soudanais pour « déstabiliser la RDC ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner