Nord-Kivu : 2 officiers du M23 se sont rendus aux FARDC

Le colonel Nzala Ngomo et le major Isaac Ngandu, deux officiers du Mouvement du 23 mars se sont rendus aux Forces armées de la RDC. Ils ont été présentés mercredi 1er mai devant la presse à Goma au Nord-Kivu. Selon eux, ils ont réintégré l’armée régulière « parce que les conditions de vie deviennent de plus en plus difficiles au sein du M23 ».

« Les gens n’ont plus le moral. Ils n’ont pas de salaire. Ces responsables du M23 nous trompent et font inutilement tuer les militaires. Il n’y a aucun avenir dans ce mouvement armé », a déclaré le colonel Nzala Ngomo, ancien commandant du 41ème bataillon commando.

Le colonel Nzala Ngomo avait été fait prisonnier par le M23 à son entrée à Goma [au mois de novembre 2012]. Lui et plusieurs autres officiers des FARDC avaient été amenés de force au camp militaire de Rumangabo, à 50 kilomètres au Nord de Goma, dans le territoire de Rutshuru.

Le colonel Nzala Ngomo a fui mardi 30 avril et est arrivé tard dans la soirée à Goma pour se rendre aux FARDC. Il a appelé tous les autres officiers à « se battre pour le pays ».

« Pour ceux qui me suivent en ce moment, je leur dis, que moi je suis bien ici [aux FARDC]. Je n’ai aucun problème. Vous devez quitter [le M23] et venir ici pour que nous construisions ensemble notre pays », a affirmé le colonel Nzala Ngomo.

Quant au major Isaac Ngandu, c’est depuis une semaine qu’il a déserté la première brigade du M23 à Kanyaruchinya.

Ancien du 802ème régiment à Masisi, le major Isaac Ngandu avait intégré la première Brigade du M23 dans le secteur de Kibumba et Kanyaruchinya, en territoire de Nyiragongo. Au sein du M23, il était S2 [le chargé des renseignements].

Depuis le début du mois d’avril, quatre-vingt-sept rebelles du M23 se sont déjà rendus à la Monusco dans le territoire de Rutshuru. Ils ont été regroupés à la section Désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation (DDRRR) de la mission onusienne à Goma.

Pour empêcher ce mouvement, les responsables du Mouvement du 23 mars ont établi depuis quelques semaines une position à Kiwanja au Nord-Kivu, à côté du camp des déplacés et à trente mètres de l’entrée principale d’une base des casques bleus de la Mission onusienne en RDC.

Le M23 est issu d’anciens membres du CNDP. Il a été crée au mois de mai 2012. Dans la liste de leur revendication, il y avait notamment l’application de l’accord du 23 mars 2009 entre le CNDP de Laurent Nkunda et le gouvernement congolais.

Après avoir demandé des négociations directes avec Kinshasa, sans l’obtenir, les rebelles vont conquérir la ville de Goma et obtiendront du gouvernement congolais des pourparlers qui ont débuté le 9 décembre 2012 à Kampala (Ouganda). Aucun compromis n’a jusqu’ici été trouvé entre les deux parties.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (101)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)