Nord-Kivu : Human Rights Watch déplore les violations des droits humains à Mutaho

Des militaires congolais au Nord-Kivu. (Photo Monusco)

Human Rights Watch note avec regret le déplacement massif des populations suite aux nouveaux affrontements entre l’armée et les rebelles du M23 dans la localité de Mutaho dans la province du Nord-Kivu. Ida Sawyer, chargée de plaidoyer den l’ONG internationale de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch pour la RDC l’a déclaré mercredi au cours d’une conférence-débat à l’intention des étudiants à Goma. L’ONG s’est dite préoccupée par la reprise des combats entre les FARDC et les rebelles du M23 au Nord-Kivu le lundi 20 mai à une dizaine de kilomètres de Goma. Elle a invité les belligérants à éviter les violations des droits de l’homme.

Ida Sawyer a indiqué que la population de Goma et aux alentours de la ville sont devenus victimes de ces combats.

« Nous appelons aussi les différentes parties à faire tout leur effort pour s’assurer qu’il n’y ait pas de victimes civiels lors des combats » a-t-elle ajoué.

Human Rights Watch a formulé la même demande à la brigade d’intervention. La chargée de plaidoyer de cette ONG en RDC a déclaré que son organisation espère que la brigade d’intervention de la Monusco prendra toutes les mesures possibles pour protéger les civils. Les opérations ne doivent pas emmener plus de violations des droits humains commises par les  différents groupes armés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner