RDC: les Forces acquises au changement regrettent de ne pas avoir rencontré Ban Ki-Moon

Lisanga Bonganga. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les Forces acquises au changement (Fac)/Opposition accusent le chef de la Monusco, Roger Meece, de n’avoir pas facilité la rencontre entre les membres de l’opposition et le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-Moon, en visite à Kinshasa le mercredi 22 mai dernier.

«Les Fac/Opposition déplorent le fait que l’Opposition politique congolaise d’essence pacifique n’ait pas été approchée par la Monusco ni lors de la visite de l’envoyée spéciale de l’Onu dans la région des Grands Lacs [ndlr : Mary Robinson], ni lors du passage du secrétaire général de l’Onu en RDC en vue de proposer des pistes de solutions à la crise congolaise », a déclaré le porte-parole de cette plate-forme de l’opposition, Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

Ce dernier demande, par ailleurs, au secrétaire général de l’Onu de ne pas renouveler le mandat de Roger Meece à la tête de la Monusco.

«Pour ne pas ternir davantage l’image de la communauté internationale auprès des populations congolaise et garantir la bonne exécution de ses missions en RDC, les Fac/Opposition demande-t-elle instamment au secrétaire général des Nations unies de ne pas renouveler le mandat de Monsieur Roger Meece qui est manifestement inféodé au pouvoir et travaille à ce titre contre les intérêts du peuple congolais », a déclaré Lisanga Bonganga.

De son côté, le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubaï, a estimé que l’opposition devait plutôt se rapprocher de Roger Meece pour savoir pourquoi elle n’a pas été reçue par le secrétaire général de l’Onu.

«Au niveau de la Monusco, nous avons toujours œuvré pour la liberté d’expression, nous respectons par conséquent ce qu’a dit l’opposition mais nous souhaitons qu’après le départ de Ban Ki-Moon, l’opposition se rapproche de Monsieur Meece  pour savoir pourquoi elle n’a pas été reçue par le secrétaire général de l’Onu au lieu de faire des demandes un peu exorbitantes par rapport à la situation», a-t-il déclaré, indiquant que l’opposition « a eu à échanger avec le secrétaire général plusieurs fois ».

«L’opposition sait où trouver le secrétaire général et si vraiment ça leur tient à cœur je pense qu’ils peuvent communiquer avec le secrétaire général », a conclu Madnodje Mounoubaï.

Lors de son séjour à Kinshasa, Ban Ki-Moon avait notamment rencontré le chef de l’Etat, le Premier ministre et les présidents de deux chambres du Parlement.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner