Kang Kyung-wha: «Les retombées des conflits armés constituent le principal défi des humanitaires»

Des familles dans un camp de déplacés à l’Est de la RDC, en janvier 2003. Photo Don John Bompengo

«Les retombées des conflits armés constituent le principal défi des acteurs humanitaires de l’Est de la RDC », a déclaré mercredi 29 mai la sous secrétaire générale de l’Onu aux affaires humanitaires, Mme Kang Kyung-wha en visite en RDC. Selon elle la plupart de 2,6 millions de déplacés vivent dans les Kivu.

«Dans l’Est, l’urgence est de longue durée, de haute complexité et qui ne doit pas être négligée par la communauté internationale. C’est une urgence rendue plus vive par les activités du M23 qui a provoqué des déplacements des plus de 100 mille personnes», a déclaré le numéro deux du Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha).

«On ne pourrait pas tout faire mais on a trouvé une balance pour aller très vite dans l’assistance qu’il faut : notamment enregistrer les déplacés, les activités d’eau, hygiène et assainissement, donner la base minimum de santé de qualité et l’appui d’urgence parce qu’ils sont venus les mains vides», a indiqué Mme Kang Kyung-wha.

Elle a précisé que les ressources pour l’action humanitaire en RDC sont une grande préoccupation qui demande le plaidoyer auprès des bailleurs des fonds pour ne pas oublier la RDC.

En visite à Walungu au Sud-Kivu ce jeudi 30 mai, Kang Kyung-wha, s’est rendue dans la localité de Mulamba où vivent des familles de déplacés qui ont fui leurs localités.

Une femme, Léa Mwa Funga, a évoqué au nom des autres déplacés les difficultés qu’ils rencontrent :

« Nous ne savons pas dire notre souffrance. Nos maisons ont été brûlées, nos champs pillés, nos maris tués et nous-mêmes violées. Nous sommes très tristes. Nous demandons à notre maman qui est venue nous visiter de se rappeler de nous et de nous aider en tant que femme parce que nous souffrons beaucoup. »

La sous-secrétaire générale de l’Onu aux affaires humanitaires a dit avoir pris note de toutes les doléances qui lui ont été adressées.

Elle a également indiqué que le secrétaire général des Nations Unies ainsi que toute la communauté internationale étaient en train de travailler pour que toutes les populations sinistrées puissent « retrouver le sourire ».

Kang Kyung-wha a aussi demandé au gouvernement congolais d’assurer la sécurité de la population.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner