Nord-Kivu: les habitants de Buchuzi redoutent de nouveaux affrontements entre M23 et Maï-Maï

Une grande partie de la population du village de Buchuzi situé à une dizaine de kilomètres de Rutshuru-centre (Nord-Kivu) s’est réfugiée, depuis jeudi 13 juin, dans la localité voisine de Rwanguba. Ces habitants craignent de retourner dans leur village pour leur sécurité, après l’attaque des miliciens Nyatura contre un camp de la police de la rébellion du M23. Selon des sources locales, leur situation humanitaire est déplorable.

Ces personnes déplacées sont arrivées au cours de la journée de jeudi à Rwanguba, où elles sont hébergées dans des familles d’accueil. D’autres se sont dirigées vers Kabindi, Katoke, Rutati et Gisiza, quatre localités environnant Rwanguba.

Ces personnes en déplacement représentent la majorité de la population de Buchuzi, ont affirmé des sources locales. Une de ces familles a déclaré, vendredi 14 juin matin, ne pas vouloir retourner à Buchuzi par peur  d’éventuels combats entre les rebelles du M23 et les Nyatura.

Ces nouveaux déplacés vivent dans des conditions difficiles. Aucune organisation humanitaire n’intervient actuellement dans la région, selon les mêmes sources.

Le vice-président et porte-parole de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavota, s’est dit préoccupé par ce nouveau déplacement des populations dans cette partie de la province.

Il a plaidé pour le déploiement rapide de la brigade d’intervention de la Monusco pour mettre fin aux souffrances des populations civiles dans le territoire de Rutshuru. Décidée par le Conseil de sécurité des Nations unies le 28 mars pour démanteler les groupes armés actifs dans cette province, cette brigade effectue déjà des patrouilles à Goma.

Le porte-parole militaire du M23, colonel  Kazarama, a confirmé le mouvement des populations. Un bataillon est envoyé, depuis mercredi, pour sécuriser la population dans cette zone, a-t-il poursuivi.

Deux civils ont été tués et quatre blessés lors de l’attaque, jeudi, du camp de la police du M23 à Buchuzi par des miliciens Nyatura, selon des sources locales. A en croire les mêmes sources, ces miliciens réagissaient ainsi aux attaques menées, il y a cinq jours, par les rebelles contre leurs positions.

Le lundi 10 juin dernier, un groupe d’hommes armés identifiés comme des miliciens Nyatura avait attaqué un convoi du M23 à Rukoro dans le même territoire de Rutshuru.  Selon plusieurs sources, l’attaque avait fait neuf morts dans les rangs du M23.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner