111 députés étaient absents à plus du quart de la session de septembre 2012

Une vue des députés nationaux et sénateurs congolais au palais du peuple (siège du parlement), ce 8/12/2010 à Kinshasa.

Au moins 111 députés nationaux s’étaient absentés à plus du quart de la session de septembre 2012 à l’Assemblée nationale, soit au moins neuf séances sur trente, selon des données publiées par le bureau de cette institution samedi 15 juin. Ces députés, qui n’ont pas justifié leurs absences, auraient du voir leurs mandats invalidés, conformément à l’article 110 de la constitution. C’est pour cette même raison, en effet, qu’à l’issue de la dernière session de mars 2013, le bureau de la chambre basse du Parlement a prononcé l’invalidation des mandats de cinq députés nationaux, tous membres de l’opposition.

La commission politique, administrative et judiciaire (PAJ), chargée d’examiner le cas de ces députés, affirme qu’il faut distinguer les absences «significatives» des «non significatives», sans donner plus de détails. Les efforts de la Rédaction pour joindre le président de cette commission, le député Bokona, à ce sujet, n’ont pas abouti. C’est pourtant au nom de ce principe que les mandats de cinq députés de l’opposition ont été invalidés lors de la dernière plénière de la session de mars.

Il s’agit de Eugène Diomi Ndongala (Démocratie chrétienne), Antipas Mbusa Nyamuisi (RCD/K ML), Félix Tshisekedi, Claude Iringa et Jean Maweja (UDPS). Ils ont tous été invalidés pour absence prolongée non justifiée pendant plusieurs mois.

Quant aux autres députés, aussi concernés par des «absences non significatives» au cours de la même session de mars, la commission PAJ leur a donné jusqu’à octobre 2013, soit un mois après le début de la prochaine session de septembre, pour présenter leurs pièces justificatives.

Selon la commission PAJ, qui a présenté les noms de ces députés, il s’agit de mettre fin à l’absentéisme des élus lors des plénières et des travaux en commission.

Antipas Mbusa Nyamwisi, qui a perdu son mandat, a affirmé qu’il désapprouvait la méthode utilisée pour son invalidation, dénonçant un «acharnement» contre les opposants.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Invalidé à l’Assemblée nationale, Mbusa dénonce un «acharnement» contre les opposants

Forum des As : «Félix Tshisekedi, Mbusa Nyamwisi, Diomi Ndongala… radiés de la Chambre»

RDC: l’Assemblée nationale a invalidé le mandat de 5 députés

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)