Matadi : lancement de la campagne de vulgarisation du processus de décentralisation

Richard Muyej Mangez, Ministre congolais de l’intérieur le 25/09/2012 à Kinshasa, lors de l’ouverture de l’atelier sur la restauration de l’autorité de l’Etat en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le ministre de l’Intérieur et décentralisation, Richard Muyej a lancé la campagne de vulgarisation du processus de la décentralisation lundi 17 juin dans la ville de Matadi (Bas-Congo). Il a soutenu que les collectivités joueront un rôle clé dans le développement des entités territoriales décentralisées grâce à l’élection de leurs représentants.

Richard Muyej affirme que la décentralisation vient corriger « les effets pervers » de la centralisation et qu’elle permet aussi de concrétiser la démocratie.

Selon lui, les entités territoriales décentralisées serviront de base pour l’impulsion du développement dans la décentralisation.

« Les entités territoriales décentralisées auront des élus comme animateurs des organes, et le fait de participer aux choix des élus, entraînera aussi la participation de toutes ces collectivités au développement de leur propres entités », a expliqué Richard Muyej.

De son côté, le gouverneur de la province du Bas-Congo, Jacques Mbadu, considéré par le ministre de l’Intérieur et décentralisation comme « l’un des meilleurs élèves » appliquant déjà la décentralisation dans sa province, tient à ce que toutes les communautés sentent la croissance grâce à ce processus :

« Il faut que la qualité de vie de nos populations change. En même temps, il est question de réparer ce qu’on peut appeler justice distributive en rétrocédant [les recettes provinciales] jusqu’à la base » a-t-il dit.

Cette campagne de vulgarisation des notions de décentralisation auprès des populations de toutes les provinces de la RDC va durer trois mois.

Lors du lancement de campagne nationale de communication sociale sur la décentralisation, le mardi 21 mai à Kinshasa, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej avait affirmé que la décentralisation serait bientôt effective.

Actuellement, la RDC compte 11 provinces. Elles seront éclatées en 26. L’article 4 de la constitution du 18 février 2006 stipule que ces 26 provinces pourraient être redécoupées et réunifiées dans les conditions fixées par la Constitution et par la loi.

Selon le ministre Muyej, quelques préalables doivent être remplis avant la mise en œuvre effective de la décentralisation. Il s’agit notamment de l’adoption de quelques lois essentielles dont celles sur la caisse de péréquation, sur le personnel du pouvoir provincial, sur les limites des provinces et sur les modalités de programmation, qui sont en étude à l’Assemblée nationale.

 

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (52)
Kinshasa (31)
Ceni (31)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
UDPS (26)
Corruption (25)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)