Nord-Kivu: un réseau de bandits démantelé à Goma

Une vue aérienne de la ville de Goma, 26/06/2009.

 Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont arrêté, le week-end dernier, deux civils et un militaire, qu’elles accusent d’appartenir à un réseau de bandits qui arrêtent, enlèvent et infligent des amendes au nom de l’Etat, à Goma (Nord-Kivu). Ces imposteurs ont été surpris en flagrant délit dans les opérations d’arrestations arbitraires en plein centre-ville de Goma.

 

Des sources concordantes affirment que ces présumés bandits, essentiellement des civils et des militaires qui travaillent à l’auditorat, opèrent depuis plusieurs mois dans la capitale provinciale du Nord-Kivu.

 

«Nous sommes parvenus à maîtriser ces gens grâce à la vigilance et aux différentes plaintes que nous recevons auprès de la population. Ils sont en train d’arrêter les gens sur base de leur morphologie et leur imposent des amendes inimaginables», a indiqué le responsable de l’Unité de réaction rapide des commandos FARDC au Nord-Kivu, le colonel Mamadou.

 

Pendant leurs opérations, ces présumés bandits mettent en place un système de communication pour intimider leurs bourreaux. Ils se font aussi passer pour des agents des services de sécurité de la présidence.

 

«Ils se divisent en deux groupes. Les uns se mettent à la grande barrière et les autres se positionnent à la petite et ils opèrent avec un véhicule aux vitres fumées. Ils créent des motifs et se présentent comme agents de renseignement présidentiel, de l’Agence nationale de renseignement et des auditeurs», témoigne une victime.

 

Les recherches pour retrouver d’autres membres de ce réseau se poursuivent car cette pratique d’enlèvement des personnes reste courante dans la ville de Goma.

 

Interpellé mercredi 15 mai à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez, avait assuré que le gouvernement met tout en œuvre pour combattre l’insécurité à Goma et libérer les personnes prises en otage par des groupes armés.

 

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner