Sud-Kivu: des miliciens en attente de réintégration ont commencé à se redéployer

Un milicien dans l’Est de la RDC.

Des miliciens Maï-Maï du groupe Yakutumba ont quitté leur centre de regroupement à Fizi, dans le Sud-Kivu, pour se redéployer dans la région de Sebele. Le chef de ce groupe, le général autoproclamé William Amuri Yakutumba, a placé son Etat-major sur une colline en face de l’Etat-major du 1er bataillon du régiment des FARDC à Sebele. Il n’y a pas de tension entre les deux groupes. L’armée craint cependant d’être prise en tenaille par ces miliciens. Elle a donné 48h à Yakutumba pour quitter ses nouvelles positions.

D’après le commandant du 1004e régiment à Baraka, ce déploiement s’est observé depuis le 30 juin dernier dans les localités de Katenga, dans la presqu’ile d’Ubuari, à Misha, à Muvimba et depuis lundi à Kaseke.

Selon le chef milicien Yatukumba, ses hommes se déploient pour fuir la menace de propagation de maladies et d’épidémies compte tenu de la promiscuité dans laquelle ils vivaient.

Il affirme aussi que, vu la difficulté observée dans leur ravitaillement en nourriture par l’armée, il préfère disperser ses hommes dans la périphérie pour que Sebele seule ne supporte pas le poids de ses 1 500 combattants.

Le commandant FARDC affirme lui avoir lancé un ultimatum de 48h pour arrêter ce déploiement qui ne rentre pas dans le cadre des conventions entre ce groupe armé et l’armée.

Le chef Yakutumba avait été accueilli par les FARDC à Sebele en mars dernier, avec l’engagement de rassembler ses combattants dans ce site en attendant leur évacuation vers le centre de regroupement de Nyamununwe, en territoire de Kabare. Une cinquantaine de ses hommes s’y trouvent déjà.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sud-Kivu : 1 500 miliciens en attente d’intégration demandent d’être ravitaillés en vivres

Katanga : des miliciens de Yakutumba quittent les camps de regroupement faute de prise en charge.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner