Nord-Kivu : l’armée decouvre 9 corps de civils exécutés par les rebelles à Kamango

Les habitants fuient leurs villages à cause des affrontements entre les FARDC et les groups rebelles à Sake au Nord-Kivu, le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

L’armée rapporte avoir découvert samedi 13 juillet neuf corps de civils exécutés par les rebelles ougandais des ADF/Nalu à Kamango (Nord-Kivu). À l’issue de violents combats, les Forces armées congolaises (FARDC) ont récupéré cette ville des mains des ADF/Nalu qui l’occupaient depuis 24 heures. Environ 30 000 habitants se sont refugiés en Ouganda pour échapper à ces violences, selon des sources humanitaires

Les services de sécurité ont affirmé avoir découvert neuf corps. Il s’agit de huit civils et du chef de groupement de Bwisa, exécutés par les rebelles.

Samedi matin, le calme était revenu à Kamango, devenu une ville fantôme. Selon des notables de cette localité, seules les militaires FARDC en patrouille étaient visibles dans les rues désertes, où on remarquait à peine quelques civils.

Les maisons, boutiques et officines pharmaceutiques ont été pillés par les rebelles ougandais et leurs alliés, membres présumés du groupe terroriste Al Shabbaab, ajoutent-ils.

Les bureaux administratifs de l’Etat, l’hôpital général et le Centre de santé de Kamango ont aussi été vandalisés, selon les mêmes sources.

Les rebelles ougandais de l’ADF Nalu avaient d’abord occupé Kamango pendant une heure jeudi, invitant la population à quitter les lieux en prévision d’une opération de ratissage.

Tenant leur promesse, ils étaient revenus quelques heures plus tard pour piller la ville qu’ils ont occupée pendant 24h, jusqu’à leur évacuation par l’armée congolaise.

Du côté de l’Ouganda, l’AFP rapporte que le porte-parole de l’armée, Paddy Ankunda, a annoncé l’envoi de renforts militaires le long de la frontière avec la RDC afin de s’assurer que «ces terroristes de l’ADF ne traversent pas la frontière, parce que l’Ouganda est leur cible», selon lui.

«Nous sommes en contact avec l’armée congolaise et la situation est en train de revenir à la normale, mais des habitants du Nord-Kivu ont continué à entrer en Ouganda de peur d’être tués par les rebelles», a-t-il affirmé.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu: les FARDC reprennent la localité de Kamango

RDC: des rebelles ougandais de l’ADF-Nalu pillent Kamango, près de Beni -Jeuneafrique

RDC: les shebabs enlèvent 9 personnes dans le nord-Kivu, dont 1 policier -Afrik.com

RDC: les rebelles ADF Nalu occupent la localité de Kamango

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner