Isangi: 500 animaux morts de la peste porcine en 2 mois

Des vendeurs de chèvres le 14/05/2012 au marché Mariano à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Cinq cents chèvres et porcs sont morts de la peste porcine et d’autres maladies depuis le mois de juin dans trois entités d’Isangi en Province Orientale. L’inspecteur territorial de l’agriculture pêche et élevage, Fiston Basosila l’a indiqué mercredi 17 juillet lors du lancement de la campagne vaccination des chèvres et des porcs contre ces maladies. Ces décès, a-t-il précisé, ont eu une incidence  sur l’économie de nombreuses familles.

La campagne de vaccination contre la peste porcine et d’autres maladies cible 2 500 animaux dans les secteurs et chefferies de Kombe, Liutua et Bambelota à Isangi.

Tout en confirmant les chiffres donnés par l’inspecteur territorial de l’agriculture pêche et élevage, certains éleveurs ont fait savoir que plusieurs dizaines d’animaux mourraient chaque jour dans les villages, depuis deux mois.

« Chaque jour, quand on se réveille le matin, on trouve  dans le village des porcs et des chèvres morts. Certains font la diarrhée, d’autres non. Tous les animaux que nous élevons meurent de cette maladie. Les porcs, les chèvres, les poules, canards tous meurent », a témoigné l’un d’eux.

Les organisations des producteurs agricoles et les clubs d’écoutes communautaires se sont plaints de l’impact de cette situation sur l’économie des familles.

Le responsable de l’organisation des producteurs agricoles de Kombe, Emmanuel Lobela, a expliqué que les familles qui comptaient sur leurs élevages pour subvenir à leurs besoins sont désemparées.

L’impact se ressent aussi dans l’instruction des enfants. Certains d’entre eux n’ont pas pu finir l’année scolaire.

«Il y a des élèves et étudiants ratent leurs examens. Il a fallu qu’ils vendent leurs bêtes pour payer les frais scolaires ou académiques. Mais, les animaux sont morts », a déploré le responsable du club d’écoute communautaire de la même chefferie, Patience Lotika.

Les organisations de la société civile et les membres des clubs d’écoute communautaire affirment qu’ils sensibilisent la population contre la divagation des animaux pour limiter la propagation rapide de ces maladies.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner