Nord-Kivu: des actes de pillage imputés au M23 à Kiwanja

Les rebelles du M23 lors de leur entrée dans la ville de Goma en novembre 2012.

La situation est restée tendue jeudi 25 juillet matin dans la cité de Kiwanja, environ 75 km au Nord de Goma, en territoire de Rutshuru. La veille, les rebelles du M23 ont investi cette cité vers 20 heures locales juste avant que des scènes de pillage n’éclatent. Des sources locales attribuent ce pillage au M23. Jeudi matin, les responsables de la rébellion ont arrêté une soixante de jeunes de la cité de Kiwanja. Officiellement, ils les accusent d’avoir consommé des boissons alcooliques interdites et brulés des bistrots à Kiwanja.

C’est aux environs de 20 heures que les combattants du M23 ont investi le quartier  Buturande, situé dans la partie-nord de la cité de Kiwanja. Ils seraient venus de Kaunga, l’une des positions du M23 située à 3 km sur l’axe Kiwanja-Rwindi, affirment des sources locales. Juste après leur arrivée, des  actes de pillage ont été signalés dans quelques habitations, précisent les mêmes sources.

Alertés, les casques bleus de la Monusco sont arrivés dans la cité au moment où les pillards prenaient la fuite. Les jeunes auraient alors veillé toute la nuit pour prévenir de nouveaux pillages, affirment d’autres sources dans cette zone.  Jeudi matin, une soixante d’entre eux ont été interpellés et mis aux arrêts par les responsables du M23.

Le porte-parole militaire de la rébellion le colonel Vianney Kazarama dément l’arrestation de ces jeunes qui se seraient, selon lui, enivrés avec des boissons prohibées.

Le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku, de son côté, a demandé aux casques bleus présents à Kiwanja de protéger la population conformément au mandat de la Monusco.

Sur le terrain, jusqu’à la mi-journée de jeudi, les activités socio-économiques étaient paralysées. Des colonnes des véhicules étaient stationnés de part et d’autre de la cité.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner