RDC : l’Unicef s’inquiète du nombre d’enfants victimes des conflits au Nord-Kivu

Mme Barbara Bentein, représentante de l’Unicef le 06/01 /2012 à Kinshasa, lors de la remise officielle des matériels roulants au Ministère de la Santé Publique. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

 Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a dénoncé vendredi 26 juillet la hausse “inquiétante” du nombre d’enfants victimes des conflits qui secouent le Nord-Kivu. Deux mille enfants sont utilisés par les groupes armés dans cette province de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), a estimé l’agence onusienne.

«La reprise du conflit entre les Forces armées congolaises (FARDC, armée gouvernementale) et les groupes armés (le M23 et l’ADF-Nalu) dans la province du Nord-Kivu est un risque direct pour les enfants vivant à l’intérieur et autour des zones où se déroulent les combats», écrit l’Unicef dans un communiqué cité par l’AFP.

L’organisation a reçu des rapports d’enfants tués ou blessés dans les affrontements en cours. Les informations disponibles montrent «une tendance inquiétante où les enfants sont de plus en plus comptés parmi les victimes ».

Barbara Bentein, représentante de l’Unicef en RDC, a appelé toutes les parties en conflit à assurer la protection de tous les enfants et des civils, tant les femmes que les hommes.

«Les responsables doivent être identifiés, arrêtés et poursuivis dans les plus brefs délais. Nous exhortons toutes les parties impliquées dans le conflit à libérer les mineurs dans leurs rangs», a souligné Barbara Bentein.

Depuis janvier 2013, l’Unicef et ses partenaires ont « appuyé la démobilisation et la réintégration de 1.700 enfants » en RDC.

Le 14 juillet, après près de deux mois de trêve, de violents combats ont repris entre l’armée et la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23) non loin de Goma, capitale du Nord-Kivu.

Selon l’Onu, ces nouveaux affrontements ont poussé cinq milles personnes – pour la majorité des enfants – à fuir.

Toujours mi-juillet, la rébellion islamiste ougandaise ADF-Nalu – qui s’illustrait par des pillages depuis une dizaine de jours – s’est brièvement emparée de la localité de Kamango, plus au Nord dans la province. Ces violences ont poussé soixante-cinq milles Congolais à se réfugier en Ouganda voisin, selon la Croix-Rouge ougandaise.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (173)
Ebola (69)
FARDC (58)
Beni (32)
Unpc (30)
FCC (26)
Ceni (25)
Lamuka (25)
Ituri (24)
Sécurité (24)
Kinshasa (23)
ADF (22)
JED (22)
Djugu (22)
Corruption (21)