Katanga : « la période de l’impunité est finie », assure le commandant de la 6e région militaire

Armes à main, les militaires de Fardc concentrés lors du défilé du 30 juin 2010. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

A l’occasion de la parade militaire organisée vendredi 2 août au camp Vangu de Lubumbashi (Katanga), le commandant de la 6e région militaire, Mbwayama Nsiona, a appelé les hommes de sa troupe à plus de vigilance, en leur assurant que « la période de l’impunité est finie ».

Il a indiqué que plus d’une vingtaine de militaires de Lubumbashi et Mitwaba ont été déférés devant la justice. Ils ont été inculpés pour vol armé, dissipation des munitions, violation des consignes, vagabondage et non respect des consignes.

Le général Mbwayama Nsiona a néanmoins félicité les militaires pour le travail et le sacrifice consentis au cours des deux derniers, période caractérisée par la psychose créée par les miliciens Bakata Katanga.

Samedi 23 mars, des miliciens Bakata Katanga avaient fait une incursion à Lubumbashi, avec leurs armes. Après des accrochages avec les FARDC, ils se sont rendus au bureau local de la Monusco où ils ont déposé leurs armes. Le lendemain, plus de 200 d’entre eux ont été transférés dans la prison militaire de Ndolo à Kinshasa où ils sont depuis entendus par l’auditeur militaire.

Mbwayama Nsiona a appelé les uns et les autres à la vigilance pour que les civiles vaquent paisiblement à ses occupations et que le Katanga retrouve sa paix.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner