Nord-Kivu : les populations fuient les combats entre l’armée et les Maï-Maï NDC à Walikale

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Les populations de la zone d’Angoa dans le territoire de Walikale fuient les affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les miliciens Maï-Maï Nduma defense of Congo (NDC) de Cheka. Les combats qui ont débuté le jeudi 1er aout, se poursuivent dans cette partie du Nord-Kivu. Jusqu’ici, aucun bilan n’est disponible. Deux sites miniers notamment Angoa et Kambombo se trouvent dans la zone des combats.

Parmi les populations qui ont fui les carrés miniers et villages pour se réfugier vers Njingala et  ses environs, se trouvent des creuseurs de minerais et des commerçants. Tous craignent des pillages pendant les combats.

Les affrontements se déroulent sur l’axe Walikale – Kisangani.

Selon des informations recueillies sur place cet axe revêt une grande importance économique en raison des sites miniers qui s’y trouve notamment Bisiye, Omate et Muchele qui sont déjà vidés des leurs populations à cause de ces combats.

Le commandant FARDC du 904è régiment basé dans la zone a confirmé cette information. Il a indiqué que les Mai-Mai ont  été les premiers à attaquer les positions de l’armée le jeudi. I promet cependant de bouter dehors ces miliciens.

les Maï-Maï Nduma defense of Congo de Cheka basés a Pinga sont très actifs dans le territoire de Walikale d’où ils sont originaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner