Province Orientale: des transporteurs expatriés manifestent contre les tracasseries policières à Aru

Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo

Plus de quatre-vingt expatriés, conducteurs des camions en provenance du Kenya et de l’Ouganda, ont envahi samedi 2 aout dans l’avant-midi les rues d’Aru-Centre en Ituri (Province Orientale). Ils protestaient ainsi contre l’interpellation de deux d’entre eux dans la matinée par la police. Ces conducteurs se disent victimes de multiples tracasseries de la part des forces de l’ordre et autres services de l’Etat à leurs passages dans ce territoire.

Les deux chauffeurs expatriés ont été interpellés tôt le matin par la police. Selon des sources locales, la police leur reprochait de n’avoir pas stoppé leur camion pendant le salut au drapeau.

Ces chauffeurs ont été ainsi extraits de force de leur véhicule et jetés au cachot. La police leur a exigé de débourser 200 dollars américains chacun avant d’être relâchés, ont-ils témoigné.

Cette situation n’a pas enchanté leurs collègues, qui ont envahi les rues d’Aru pour réclamer leur libération. Les manifestants se sont dirigés au bureau de service de migration.

Grace à l’intervention des responsables de ce  service, ils ont été relâchés quelques heures plus tard. Ces conducteurs ont indiqués qu’ils étaient victimes de multiples tracasseries dans le territoire d’Aru. Ils ont fustigé notamment la fixation des amendes exorbitantes pour de fausses manœuvres de leurs camions au rond point ou le mauvais stationnement, en dehors de diverses taxes.

Ils ont demandé aux autorités compétentes d’instruire les chefs de services et les autorités de la police locale pour mettre fin à ces tracasseries.

Le commandant de la police en Ituri ainsi que l’administrateur du territoire d’Aru  n’ont pas été joignables.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner