RDC: des coups de feu à Kiwanja, trois morts

Des déplacés de Kiwanja achetant des vivres/Photo Jules Ngala

Trois personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à ce dimanche 4 juillet à Kiwanja, à 70km au Nord de Goma en territoire de Rutshuru. Alors que le M23 présentent les victimes comme des bandits qui pillaient des boutiques, la population locale  indique qu’il s’agit des détenus que le M23 a tué pour tenter de se dédouaner des pillages à Kiwanja, dont il est accusé. Un calme apparent est observé ce matin dans cette cité du Nord-Kivu.

Des tirs nourris ont été entendus à Kiwanja aux environs de 23 heures locales, selon les habitants contactés par téléphone par Radio Okapi. En se réveillant ce matin, la population a découvert trois corps sans vie dans le quartier Buturande.

Les mêmes sources ont indiqué que les personnes tuées n’étaient pas des habitants de Kiwanja.

Pour les responsables du M23, il s’agit des éléments des FDLR et Maï-Maï, qui opéraient des pillages dans cette cité. Son porte-parole civil ajoute que trois familles qui collaboraient avec ces bandits en revendant les biens pillés ont été identifiées.

Cependant en fin de matinée, d’autres sources à Kiwanja ont expliqué que les personnes tuées ne seraient pas des bandits. Pour elles, il s’agit des civils arrêtés par le M23 dans les villages éloignés de Kiwanja.

Le mouvement rebelle aurait monté ce scenario pour redorer son image auprès de la population qui, à plusieurs reprises a identifié les éléments du M23 comme les auteurs des pillages, ont poursuivi les mêmes sources.

En début d’après-midi, la situation est redevenue calme à Kiwanja, même si certains habitants craignaient des arrestations arbitraires par le M23.

Au moins cinq boutiques et trois maisons ont été pillées la nuit du vendredi 19 au samedi 20 juillet dans cette cité de Kiwanja. Des notables locaux ont accusé les rebelles du M23 d’être les auteurs de ce pillage, le troisième en une semaine. De son côté, le porte-parole du M23 a parlé de cas isolés de banditisme au sein de leurs troupes.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner