Concertations nationales: nomination des membres du secrétariat technique

Des membres des partis politiques, le 01/11/2011 au Palais du peuple à Kinshasa, lors du forum sur l’état des lieux du processus électoral en RDC et sur la campagne électorale en cours, organisé par la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo et celui de l’Assemblée nationale Aubin Minaku ont conjointement publié, jeudi 8 août, la liste de dix-huit membres du secrétariat technique près le présidium des concertations nationales.

 Constituée d’une coordination et d’un collège des conseillers thématiques et financiers, cette structure est pilotée par Bernard Mena Mboyo qui sera secondé par Paul-Gaspard Ngondakoy.

Le Mouvement de libération du Congo (MLC) s’est opposé, mercredi 7 août, à l’idée de mise sur pied de ce secrétariat technique et l’adoption d’un budget de concertations nationales.

Le secrétaire général de ce parti de l’opposition, Thomas Luhaka Losandjola, a dénoncé la volonté du régime en place d’organiser unilatéralement ces assises politiques.

Thomas Luhaka a ainsi réagi aux déclarations du président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, qui annonçait déjà lundi la mise sur pied de ce secrétariat technique:

«Nous pensons que le pouvoir reste dans la logique d’une convocation et organisation unilatérales et autoritaires des concertations ou dialogue national. L’opposition déclare que, dans ce cas, elle n’est pas concernée, parce que toutes les préoccupations soulevées dans notre déclaration du premier juillet n’ont pas été prises en compte, en particulier la mise en place d’un comité préparatoire paritaire».

Ce comité, selon le MLC, devrait être constitué des représentants de la majorité, de l’opposition et de la société civile pour «garantir la cohésion nationale».

De son côté, l’Union pour la nation congolaise (UNC) a appelé Léon Kengo wa Dondo à respecter les préalables posés par l’opposition pour participer aux concertations nationales. A l’UNC, on estime que «le président du Sénat s’est permis d’aller au-delà de ce qui avait été arrêté par l’ensemble de l’opposition dont fait partie l’UFC (NDLR : le parti politique de Kengo)».

A l’instar d’autres partis de l’opposition, l’UNC veut que la majorité au pouvoir s’engage à ne pas initier la modification des articles de la constitution qui limitent le nombre et la durée des mandats du Président de la République.

Annoncées par le président Kabila en décembre 2012, les concertations nationales visent à « créer la cohésion nationale » face à la guerre dans le Nord-Kivu. En juin dernier, il a signé une ordonnance créant ces concertations dont la direction a été confiée aux présidents de deux chambres du parlement.

Liste de membres du secrétariat technique

Bernard Mena (coordonateur)

Paul-Gaspard Ngondankoy (coordonateur adjoint)

Philippe Biyoya (membres)

Martin Bitijula (membre)

Gaston Mutamba (membre)

Eugène Banyaku (membre)

Baudouin Elia (membre)

Crispin Mutumbe (membre)

Bosco Abulu (membre)

Esdras Kambale (membre)

Emmanuel Keto (membre)

Jean-Marie Labila (membre)

Mélanie Mwimba (membre)

Marie Nyange (membre)

Franck Mwe-di-Malila (membre)

Clément Kwete (membre)

Philippe Mbwala (conseiller)

Freddy Milambo (conseiller)

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (178)
Ebola (59)
FARDC (53)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Monusco (31)
Ceni (31)
FCC (28)
Sécurité (26)
Yumbi (25)
élection (25)
Unpc (24)
Corruption (23)
Linafoot (22)
Caf (21)
Mazembe (21)