RDC: lancement de la campagne d’inscription pour l’année scolaire 2013-2014

Enseignants et élèves d’une école à Kinshasa, 19/11/2011.

Le ministère de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) ont lancé mercredi 7 août à Kinshasa la campagne nationale d’inscription de tous les enfants à l’école. Cette campagne, qui intervient à environ trois semaines de la rentrée scolaire 2013-2014, vise à inscrire gratuitement et maintenir à l’école au moins 2 millions d’enfants de six à sept ans en 1ère année primaire.

Le ministre de l’EPSP, Maker Mwangu, a insisté sur le caractère gratuit de  l’inscription dans les écoles publiques de la RDC. «L’inscription est gratuite. Si vous avez des problèmes pour l’inscription de votre enfant, venez nous voir », a-t-il lancé en direction des parents et tuteurs.

Maker Mwangu a mis l’accent sur la responsabilité des parents pour la réussite de cette campagne:

«Que les parents amènent leurs enfants à l’école et qu’ils soient responsables. On ne va pas jeter l’enfant à l’école. Il faut suivre ce qui se passe [à l’école] ainsi que l’instruction que nous donnons pour assurer une bonne formation à nos enfants».

Pour lui, la formation devrait être la préoccupation de tous: l’Etat, les responsables scolaires, «mais aussi et surtout les parents. Ce sont les parents qui ont une lourde responsabilité qu’ils ont reçue de Dieu pour la formation de leurs enfants».

L’appui de l’Unicef dans cette opération consiste à fournir des objets scolaires à 2 millions de nouveaux élèves inscrits en 1ère année primaire.

Lancée à Kinshasa, cette campagne devrait se poursuivre sur toute l’étendue de la République, a indiqué le ministre Mwangu.

Il a par ailleurs souligné que la gratuité de l’enseignement pour les classes de 1ère, 2e et 3e primaire, en vigueur depuis 2010, se poursuivait dans toutes les provinces de la RDC, hormis Kinshasa et Lubumbashi. «Nous sommes en train de réfléchir sur comment étendre de manière conséquente cette gratuité à Kinshasa et Lubumbashi», a-t-il poursuivi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner