Kinshasa: les constructions anarchiques sur les sites Socopao et RVA seront démolies

Démolition des constructions anarchiquement le long de la voie ferrée par la police le 17/07/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

 Les propriétaires des constructions anarchiques situées sur les sites Socopao de la SCTP, ex-Onatra à Limete et de la RVA à Kinkole doivent les démolir d’ici mercredi 28 août. La décision a été prise au cours d’une réunion tenue mercredi 21 août ente le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, André Kimbuta Yango et les ministres des Affaires foncières, des Infrastructures et des Transports. Les autorités promettent de démolir ces constructions anarchiques si leurs propriétaires ne le font pas eux-mêmes.

Cette décision vise à libérer la voie ferrée envahie par ces constructions anarchiques de 7,5 mètres de part et d’autre ainsi que les sites de la RVA.

Elle a été prise lors d’une rencontre entre le ministre national des Affaires foncières, Robert Mbuinga, celui des Infrastructures, travaux publics, urbanisme et habitat, Fridolin Kasweshi , des Transports et voies de communication, Justin Kalumba ainsi que  le gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta. Les chefs de division de cadastre et tous les conservateurs des titres immobiliers de Kinshasa ont pris part à cette réunion.

Le gouverneur a invité les propriétaires de ces constructions à commencer à les détruire avant l’arrivée des forces de l’ordre.

« Partout au monde, là où passent les rails de train, on ne peut pas construire une maison tout près. Normalement, il faut construire les maisons à 15 mètres des rails. La loi recommande que si quelqu’un construit anarchiquement, qu’il démolisse lui-même. Si le propriétaire ne le fait pas et que l’Etat vient le faire à sa place, il doit rembourser à l’Etat les frais engagés ».  

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner