Richard Muyej: «Les souffrances des populations du Nord-Kivu doivent maintenant finir»

Richard Muyej, ministre congolais de l’Intérieur à Goma (Photo Jonathan Lorrillard)

Le ministre de l’Intérieur et Décentralisation, Richard Muyej Mangez, a exprimé le lundi 26 août  la volonté du gouvernement de mettre fin aux difficultés qu’éprouvent les populations du Nord-Kivu, en proie des conflits armés depuis près de deux décennies. «Les souffrances des populations du Nord-Kivu ont trop duré. Elles doivent maintenant prendre fin», a-t-il déclaré au cours d’une mission gouvernementale à Goma.

La délégation gouvernementale est allée compatir avec la population de Goma, victime des obus lancés par les rebelles du M23 et l’armée rwandaise, selon des sources gouvernementales.

Le ministre de l’Intérieur a assuré que le gouvernement congolais ne restera pas les bras croisés face à ces actes de provocation.

«Nous avons sollicité que les experts de la Monusco se joignent à nos experts. L’enquête se fera et les résultats seront connus. Mais, nous avons déjà les premiers résultats du travail fait par nos experts. Nous savons qu’il y a des obus qui sont venus du site occupé par le M23 mais nous savons également qu’il y a des obus qui sont venus des sites localisés au Rwanda », a précisé Richard Muyej.

Il a dénoncé la stratégie du gouvernement rwandais qui, selon lui, pose des actes de provocation et crie le premier pour distraire l’opinion internationale. Le Rwanda accuse en effet l’armée congolaise d’avoir tiré en fin de semaine dernière des obus sur son territoire lors de la reprise des combats entre FARDC et rebelles du M23.

«Nous, on n’a pas de stratégie basée sur le sang mais elles sont tout à fait transparentes et objectives. Nous réagirons quand il faudra, quand nous aurons réuni tous les éléments », a indiqué Richard Muyej.

Le ministre a demandé à la population de Goma de ne pas se laisser impressionner par « ce bruit des officiels rwandais». Ces obus avaient fait une dizaine de victimes à Goma et des dégâts matériels importants.

Le Rwanda est accusé de soutenir les rebelles du M23. Le mercredi dernier, après un mois d’accalmie, des combats ont repris entre la rébellion et l’armée congolaise dans le groupement de Kibati, à près de 20 km de Goma (Nord-Kivu).

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (52)
Kinshasa (31)
Ceni (31)
FCC (28)
Beni (28)
Unpc (27)
UDPS (26)
Corruption (25)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)