RDC : rentrée scolaire à deux vitesses dans la capitale et dans les provinces

Des élèves d’une école dans une province de la RDC

La rentrée scolaire a eu lieu lundi 2 septembre en RDC à travers toutes les provinces, sauf à Goma et ses environs, où elle a été repoussée d’une semaine par le gouvernement. Cependant, ce ne sont pas toutes les écoles du pays qui ont repris de manière effective. Dans certaines écoles de la capitale et des chefs-lieux de province, la majorité des élèves se sont présentés au cours. Dans les provinces, par contre, plusieurs écoles sont restées fermées.

Dans la province du Maniema, la rentrée scolaire a été effective à Kindu, le chef-lieu de province. Dans le reste du territoire, plusieurs écoles n’ont pas reçu les élèves. Les enseignants, directeurs et préfets des études sont tous à Kindu pour réclamer le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire.

De même à Kasaji, chef lieu du district du Lualaba, dans le Katanga, la rentrée scolaire n’a pas eu lieu. La délégation syndicale a appellé les enseignants à ne pas reprendre les cours par solidarité avec la majorité de leurs collègues qui n’ont pas été payés depuis quatre mois.

A Bukama, dans la même province, les écoles des trois secteurs n’ont pas ouvert leurs portes non plus. La plupart des enseignants se trouvent aussi au centre de Bukama pour recevoir leur salaire. Certains responsables d’écoles, qui ont regagné leurs milieux, ont débuté les inscriptions seulement ce lundi matin.

A Buta, à 324 Km au nord de Kisangani, en Province Orientale, les écoles ont fait portes closes aussi ce lundi matin. Les enseignants sont à Kisangani, la capitale provinci ale, pour le contrôle biométrique commencé quatre jours plus tôt.

A Kananga, par contre, chef-lieu du Kasaï-Occidental, la rentrée des classes a été effective dans la plupart des écoles, même si les leçons n’ont pas encore débuté. La ministre provinciale de l’EPSP a demandé aux responsables de l’enseignement de respecter l’arrêté provincial fixant les frais scolaires.

A Kinshasa la capitale, la rentrée a été beaucoup plus effective. A l’école primaire Bosangani, dans la commune de la Gombe, 737 élèves sur les 930 attendus, soit les trois-quarts de l’effectif, se sont présentés pour la rentrée des classes.

Selon le recteur de l’établissement, l’Abbé Didier Yongo, même les élèves qui n’avaient pas payé la totalité des frais scolaire l’année précédente ont été admis.

Dans plusieurs écoles de l’Est de la capitale, par contre, seulement un quart des élèves attendus se sont présenté dans les écoles.

C’est le cas de l’institut Mokengeli, à Lemba, où 45 élèves étaient présents lundi matin sur plus de 800 attendus.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Maker Mwangu : « La rentrée scolaire, c’est bel et bien ce lundi 2 septembre »

RDC: la rentrée scolaire reportée au 9 septembre à Goma et ses environs

Panorama économique : les écoles bravent l’interdiction de vente des objets classiques

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (153)
Ebola (124)
Djugu (57)
FARDC (53)
Léopards (50)
FCC (49)
Beni (37)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (25)
Lamuka (25)
Caf (23)
AFDC-A (23)
Monusco (21)
CAN (21)
CACH (19)