Kinshasa : des bandits s’en prennent aux forces de l’ordre

Exhibition de la Police le 4/07/2012 à Kinshasa, lors de la présentation de la nouvelle unité spécialisée à lutter contre des gangsters, communément appelé «Kuluna». Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les habitants de plusieurs quartiers de Kinshasa se plaignent du regain d’insécurité dans la ville. Des groupes de bandits munis d’armes blanches s’attaquent régulièrement à des passants, causant des blessés voire des morts. Ces bandits appelés Kuluna s’en prennent même aux éléments de la police et de l’armée en patrouille.

« Nous étions en patrouille, moi j’étais devant comme éclaireur. Une bande de Kuluna nous a attaqués. On m’a donné un coup de bèche. Si c’était une machette, j’allais mourir », raconte un élément de la police militaire. Ses collègues ont réussi à arrêter plus de cinquante de ces Kuluna qu’ils ont acheminés à la prison de Ndolo. Deux bandits seulement auraient réussi à s’échapper.

Pour ce policier, ces bandits s’en prennent même aux forces de l’ordre parce qu’ils constituent «des milices des hommes politiques ».

« Comment peut-on arrêter quelqu’un pour avoir blessé par machette et qu’il soit libéré 4 jours après ?», s’interroge-t-il, faisant allusion aux bandits libérés juste après leur arrestation sans être déféré devant des tribunaux.

Radio Okapi n’a pas réussi à interroger les autorités policières à ce sujet. Mais le policier qui nous a raconté son agression affirme que le Conseil supérieur de la défense aurait décidé d’impliquer les forces navale, aérienne, terrestre et la force spéciale dans la traque des Kuluna. A l’en croire, cette opération pourrait débuter à partir du 17 septembre prochain.

Entre temps, ces bandits continuent de faire des victimes. Ces dernières semaines, ils ont notamment tué des civils dans les quartiers Yolo, Barré et Ozone. Une femme enceinte a été éventrée  il y a quelques jours par les Kuluna dans la commune de Kimbanseke.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner