RDC: les cours n’ont toujours pas repris dans certaines écoles de l’intérieur du pays

Des élèves sur une des avenues de Kinshasa le 5/9/2011, lors de la rentrée scolaire 2011-2012. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Deux semaines après la rentrée scolaire 2013-2014 en RDC, certaines écoles du Katanga, du Kasaï-Oriental, du Bandundu, de l’Equateur et du Nord-Kivu n’ont pas encore ouvert leurs portes. Dans certains territoires, les enseignants exigent le paiement des arriérés de salaire avant de reprendre les cours. Dans d’autres, c’est l’insécurité qui empêche la reprise des cours.

Plus de 7 300 élèves du territoire de Kabongo (Katanga), par exemple, n’ont pas encore repris le chemin de l’école. Les enseignants réclament le paiement de deux mois d’arriérés de salaire.

A en croire le député Didace Pembe, la situation est la même dans les territoires de Mushi (Bandundu) et Kabinda (Kasaï-Oriental) où les enseignants conditionnent également la reprise des cours par le paiement de leurs arriérés de  salaire.

L’élu de Mushi a demandé le week-end dernier aux autorités de «résoudre cette situation le plus vite possible pour que les enfants reprennent le chemin de l’école

Dans le territoire de Businga (Equateur), les enseignants refusent de reprendre la craie, dénonçant le fait qu’ils sont obligés de parcourir de longues distances pour toucher leurs salaires à Gbadolite.

Au Nord-Kivu, une dizaine d’écoles de la collectivité de Watalinga n’ont toujours pas ouvert leurs portes suite à l’insécurité qui règne dans cette contrée, après des affrontements entre militaires et rebelles du M23.

Certains établissements scolaires de cette collectivité restent occupés par des déplacés qui ont fui l’insécurité dans leurs localités.

Mais à Kinshasa comme dans d’autres grandes villes du pays, les cours ont normalement repris depuis le lundi 9 septembre.

«Retour à la normale dans un bref délai»

Interrogé au sujet de tous ces cas, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba a promis que la situation allait revenir à la normale «dans un bref délai».

Réagissant les difficultés rencontrées par certains enseignants pour percevoir leurs salaires auprès des banques, il a assuré que tout serait bientôt régularisé.

«La paie se déroule normalement malgré les arriérés des mois de mai, juin, juillet. Nous avons mis en place un petit mécanisme avec la Caritas Congo qui paie également les enseignants. Nous sommes en train de récupérer tous les retards connus et la situation se normalise rapidement », a assuré Maker Mwangu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (111)
Ebola (54)
Ceni (52)
FARDC (47)
Kinshasa (39)
Beni (36)
Caf (29)
Monusco (28)
Mazembe (27)
Vclub (27)
Linafoot (25)
UDPS (24)
Santé (22)
Yumbi (21)
FCC (19)