Katanga: les enseignants exigent leurs salaires de mai et juin pour reprendre les cours à Kabongo

Sit-in de quelques enseignants membres du Syeco devant la primature, le 2/03/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Trois semaines après la rentrée scolaire en RDC, les cours n’ont pas encore repris à Kabongo (Katanga). Les enseignants de ce territoire exigent le paiement de leurs salaires de mai et juin derniers avant de reprendre les cours.

L’un des délégués de l’Inspection du pool secondaire de Kabongo, Jean  Musau, s’est rendu à Kamina pour plaider la cause de ces enseignants auprès des autorités.

«Les enseignants tiennent à ce qu’ils puissent recevoir leurs salaires avant qu’ils reprennent la route de l’école», a-t-il expliqué, regrettant que la rentrée soit effective dans le reste du territoire national.

Le directeur de la Division provinciale Katanga II dit n’être pas en mesure de trouver une solution immédiate sur la revendication de ces enseignants et affirme également  avoir fait le rapport  à sa hiérarchie.

Il demande, par ailleurs, aux enseignants de reprendre les cours pour ne  pas pénaliser plus de 7 300 élèves de ce territoire.

Le 2 septembre denier, jour de la rentrée scolaire, les enseignants de Kabongo s’étaient réunis pour évaluer leurs conditions de travail et avaient décidé de pas reprendre les cours de percevoir leurs arriérés de salaire.

Interrogé, il y a une semaine, sur la non reprise des cours dans certains coins du pays, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba avait promis que la situation allait revenir à la normale «dans un bref délai».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner