Kasaï-Oriental : les infirmiers et administratifs du secteur de la santé menacent d’aller en grève

Infirmières de l’hôpital général de Kinshasa, janvier 2011.

Plusieurs syndicats d’infirmiers et administratifs du secteur de la santé prévoient de déclencher un mouvement de grève le lundi 30 septembre dans tous les hôpitaux du Kasaï-Oriental. Ils ont pris cette décision à l’issue d’une assemblée générale d’évaluation tenue vendredi 27 septembre à Mbuji-Mayi. Ces syndicats réclament les augmentations salariales et l’inscription de nouveaux agents dans les listes de paie. De son coté, le secrétaire exécutif provincial de l’Union des infirmiers du Congo (Unic), Patrick Kongolo, estime que les infirmiers devraient attendre que le gouvernement réalise ses promesses en 2014 avant d’entamer tout mouvement de revendication.

Parmi les syndicats qui ont signé le communiqué appelant à la grève, on compte notamment la Solidarité syndicale des infirmiers du Congo (Solsico), le Syndicat national des cadres, agents et employés des secteurs des services (Syncass), le Syndicat national du personnel technico-administratif et des services (Synapetas) ainsi que d’autres syndicats  auxquels sont affiliés les agents administratifs du secteur de la santé.

Selon le secrétaire provincial de la Solsico, André Mukinayi, la grève est un impératif car le gouvernement ne veut pas améliorer la situation salariale des agents du secteur de la santé :

« Ca fait très longtemps qu’on a envoyé le numéro matricule aux agents de la santé mais ils demeurent impayés jusqu’à ce jour. Ils travaillent sans prime et sans salaire. Déjà, la prime elle-même est modique. On a négocié avec le gouvernement pour une amelioration mais on sent que les choses ne semblent pas marché », a-t-il déclaré.

Les infirmiers affiliés à l’Unic, eux, affirment qu’ils ne respecteront pas ce mot d’ordre. Leur secrétaire exécutif provincial, Patrick Kongolo, demande à tous ses membres d’être à leurs lieux de service le lundi.

Patrick Kongolo estime qu’il faut laisser plus de temps au gouvernement car il a déjà réalisé ses  promesses cette année :

«  Nous de l’Unic, nous ne sommes impliqués ni de près, ni de loin à cette grève déclenchée lundi. Nous tendons déjà vers la fin de l’année. Si nous allons en grève, le gouvernement sera-t-il en mesure de résoudre nos problèmes maintenant ? Il  a signé un accord avec tous les syndicats du secteur de la santé. La première étape des promesses a déjà été réalisée et la deuxième est attendue pour 2014 »,  déclare-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner