Kasaï-Occidental : plus de 25 cas de viols sur mineures enregistrés à Tshikapa en deux mois

Une femme victime de viol.

Plus de vingt-cinq cas de viols sur mineures ont été enregistrés aux mois d’août et septembre dans la ville de Tshikapa (Kasaï-Occidental), a révélé mardi 1er octobre le responsable du bureau international catholique pour l’enfance (BICE), Emile Omandeke. Dans un entretien avec la presse, il a expliqué que la promiscuité, la négligence des parents et certaines coutumes des communautés locales sont à la base de cette situation.

Emile Omandeke a indiqué que le week-end dernier, un policier et un agent de renseignement ont été accusés de viol sur des enfants de 14 et 15 ans. D’après les sources policières, les deux hommes ont été arrêtés.

Le président du tribunal de paix de Tshikapa a, pour sa part, assuré que sur seize dossiers des enfants en conflit avec la loi reçus au tribunal en août dernier, onze ont été identifiés comme des cas des viols. Au mois de septembre, le tribunal a noté seize cas de viol sur vingt et un dossiers.

Face à l’ampleur de cette situation, Emile Omandeke invite le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) à multiplier les campagnes de vulgarisations de masse pour sensibiliser la population à mettre fin à cette situation.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner