Kasaï-Oriental: évasion à la prison centrale de Mbuji-Mayi, un mort

Un prisonnier dans l’enceinte de la prison de Lodja le 18/01/2003, lors d’une visite des quelques responsables des agences des Nations unies le 18/1/2003. Ph- Don John

Six détenus se sont évadés jeudi 3 octobre de la prison centrale de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental. Les agents de police ont abattu l’un des évadés. Un autre a été rattrapé. Les quatre autres fugitifs courent toujours, selon les responsables de la justice. 

Les six évadés font partie des détenus dits « dangereux » qui ont été condamnés pour meurtre, association des malfaiteurs ainsi que détention illégale d’armes de guerre et de munitions. Ils étaient tous regroupés dans une cellule de la prison.

Selon les préposés à la prison, les détenus auraient profité de la pluie, qui s’est abattue sur cette ville à 3 heures du matin. Sous cette pluie, ils ont percé un trou dans le mur de la cellule, sans que la garde ne s’en aperçoive.

Réveillé, l’un des policiers commis à la garde a ouvert le feu. L’un des fugitifs, Mutombo wa Mutombo a été tué. Son corps a été retrouvé au quartier Simis, à l’Est de la maison carcérale.

Un autre fugitif, Nzuzi Kalimasi a été retrouvé un peu plus tard, tentant de se cacher dans un des quartiers de la commune de la Muya.

Certaines sources sur place estiment que cette évasion est due à la vétusté des installations pénitentiaires, d’autres évoquent la surpopulation. En effet, la population carcérale avoisine les neuf cents dans la prison centrale de Mbuji-Mayi, construite pour une capacité de cent cinquante personnes.

Le ministre provinciale de la justice estime qu’il faudrait construire une nouvelle prison, dans un site plus adéquat. Le plus urgent pour lui est d’accélérer la réhabilitation de la prison de Lufalanga pour y placer les détenus dangereux, constitués  essentiellement des militaires, des policiers et des suicidaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner