Concertations nationales : les conclusions des groupes thématiques diversement appréciées

Des participants aux concertations nationales ouvertes le 7/09/2013 à Kinshasa, par le Président Joseph Kabila. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les conclusions des quatre groupes thématiques présentées le jeudi 3 octobre dernier sont diversement appréciées dans la classe politique. Pour Olivier Kamitatu, délégué de la majorité à ces assises, ces recommandations sont le fruit d’un « travail de qualité » destiné à « remettre le pays sur les rails ». Mais le député de l’opposition, Jean-Lucien Busa, estime que les travaux des participants n’ont rien apporté de nouveau à ce que l’on savait déjà sur la situation du pays.

Olivier Kamitatu affirme que les travaux dans les groupes thématiques ont été « professionnels ». Selon lui, il faudrait maintenant que les institutions du pays définissent un ordre de priorité pour l’application de nombreuses recommandations formulées par les participants.

« Comme vous le savez, rappelle-t-il, l’ordonnance [convoquant les concertations nationales] est très précise. L’application des recommandations relève des institutions de la République ».

Il explique que le rapport final des travaux va être remis au chef de l’Eta le samedi lors de la clôture du forum.

Ces recommandations devraient ensuite être transmises au Parlement et au gouvernement.

Pour l’ancien président de l’Assemblée nationale, c’est le gouvernement qui aura « la tâche beaucoup plus politique de donner un accès prioritaire aux unes et aux autres de recommandations ».

De son côté, Jean Lucien Busa soutient que les recommandations présentées le jeudi ne sont pas nouvelles.

« C’est du déjà entendu et du déjà proclamé », affirme-t-il.

L’opposant s’interroge notamment sur les réponses à la crise dans l’Est de la RDC pour laquelle les concertations ont été convoquées.

« Est-ce qu’on peut nous dire que dans deux semaines, on va régler structurellement la question de l’insécurité dans l’Est du pays », demande-t-il.

Il s’interroge également au sujet des réponses apportées aux questions liées à l’organisation des prochaines élections :

« Est-ce qu’on va nous donner les garanties que les élections seront libres, transparentes et crédibles. Est-ce qu’on a trouvé  la réponse à la problématique de la légitimité  du pouvoir des sénateurs, des députés provinciaux et des gouverneurs. »

Lors de la présentation de leurs conclusions, les membres du groupe thématique désarmement ont notamment recommandé l’accélération du processus de restructuration des Forces armées de la RDC (FARDC), de la police et des services de sécurité.

Pour éradiquer les groupes armés, ils ont plaidé pour que des actions politiques, diplomatiques et militaires soient entreprises.

Les délégués du groupe gouvernance, démocratie et reformes institutionnelles ont demandé au chef de l’Etat d’agir en faveur des prisonniers politiques. Ils ont également plaidé pour une “ouverture politique”.

La présentation et la validation des  rapports des groupes thématiques des concertations se poursuit ce vendredi. Les délégués de la thématique Economie, secteur productif et finances publiques vont présenter leurs conclusions.

Les participants vont ensuite adopter le rapport final des travaux qui sera remis au chef de l’Etat le samedi lors de la cérémonie de clôture des concertations nationales.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner