Kinshasa : les «écoles du cœur» plaident pour un appui du gouvernement

Enfant africain. Photo kobason.spaces.live.com

L’ONG Naomie plaide pour que les enseignants des «écoles du cœur», un projet de classes gratuites pour enfants hospitalisés, soient pris en charge par le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP). Cette ONG, du nom de sa créatrice Naomie Colin Kuseoyo, organise des classes pour les enfants hospitalisés. Elle souhaite également aller auprès des enfants convalescents afin de les aider à réintégrer l’école.

Selon Yvette Kuseoyo, vice-présidente de cette ONG, les classes gratuites sont actuellement organisées dans les pédiatries des Cliniques Ngaliema et de Kalembe Lembe, à Kinshasa.

«On aurait voulu quand même que le ministère puisse prendre en charge les enseignants. Nous avons aussi besoin de manuels. Nous avons écrit au ministère de l’enseignement primaire, mais nous n’avons toujours pas eu de réponse», a-t-elle affirmé.

L’ONG Naomie souhaite également que le ministère ouvre au sein de ses écoles des centres d’examens d’Etat pour les élèves du terminal hospitalisés pendant l’organisation de ces épreuves.

Les écoles du cœur visent à éviter la rupture scolaire des enfants hospitalisés. Leurs enseignants sont des bénévoles.

Sa présidente, Naomie Colin Kuseoyo, est une personne vivant avec handicap. Elle affirme s’être inspirée d’une expérience vécue à l’étranger.

Depuis leur création en avril 2013, les écoles du cœur se sont occupées d’environ 2 000 enfants, selon les responsables de l’ONG Naomie.

Cette structure aménage les locaux fournis par les hôpitaux de manière à accueillir les enfants, de la maternelle à la 6e année des humanités. Ces élèves suivent le programme national d’enseignement.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Toujours pas de rentrée scolaire dans plusieurs écoles de Watalinga, Kabinda et Mushi

Equateur: la commissaire provinciale de l’EPSP appelle les parents à envoyer leurs enfants à l’école

RDC : rentrée scolaire à deux vitesses dans la capitale et dans les provinces

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner