RDC: 60 entreprises bloquent la publication du rapport ITIE- 2011

Des camions chargés des minerais bloqués sur la route de Kolwezi dans la province du Katanga/RDC, 11/03/2011.

C’est ce samedi 2 novembre la date butoir fixée par le bureau de l’Initiative  pour la transparence  des  industries extractives (ITIE) aux entreprises minières de déposer leurs preuves de paiement des taxes à l’Etat pour permettre  la publication du rapport ITIE –RDC 2011. Si ce document n’est pas publié au 31 décembre, la RDC serait définitivement exclue de ce processus. Mais selon l’ITIE/ RDC, une soixantaine d’entreprises à travers  le pays refusent toujours de déposer  leurs  formulaires. 

Dans un communique de presse  rendu  public vendredi à Lubumbashi, le coordonnateur de l’ITIE/RDC, Jérémie Mack Dumba, sollicite l’implication personnelle des gouverneurs du  Katanga, Maniema, Kasaï-Oriental, Sud-Kivu et de la Province Orientale, pour prendre  des mesures  qui s’imposent  contre les entreprises locales qui refusent de déposer leurs formulaires de preuves d’audit.  Faute de  quoi, selon lui, la RDC  court  toujours le risque  d’être  radiée de  la liste ITIE.

Jeudi, certains inspecteurs de l’ITIE dépêchés sur la route de Likasi (Katanga) ont été chassés par les responsables d’une entreprise minière.

Parmi la soixantaine d’entreprises récalcitrantes citées dans ce communiqué, quarante œuvrent dans le Katanga. Il s’agit notamment d’Anvil Mining, Chemical of Africa (Chemaf), la compagnie minière du Sud-Katanga (CMSK), l’entreprise générale Malta Forest ainsi que d’autres entreprises qui sont pour la plupart chinoises.

Au Kasaï-Oriental, la Minière de Bakwanga (Miba) et la société congolaise d’investissement minier sont citées.

A cela s’ajoutent neuf autres sociétés installées dans la Province Orientale  et au Maniema ainsi que Kamituga Mining au Sud-Kivu.

Selon Jérémie Mack Dumba, toutes ces entreprises refusent toujours d’apporter leurs preuves de paiements effectués à l’Etat congolais pour l’exercice 2011. De ce fait, elles compromettent la publication du rapport ITIE/RDC-2011, avec comme conséquence de voir le pays radié de ce processus.

«Nous sommes dans un pays de droit où l’Etat a du pouvoir. Nous ne sommes pas dans un Etat bananier. Et quand le rapport ne sera pas publié au 31 décembre, nous serons exclus de l’ITIE», a-t-il prévenu.

La RDC a été suspendue en avril dernier pour un an de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie), organisation qui promeut la transparence des revenus dans les secteurs minier et pétrolier.

Dans un communiqué publié jeudi 18 avril sur son site Internet, le Conseil dadministration de l’Itie dit avoir relevé «un défaut d’exhaustivité» et jugé insuffisante la «qualité des données» dans les rapports transmis.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner