RDC : près de 10 millions d’USD gagnés dans la lutte contre la fraude dans les télécoms

Antennes de télécommunication

La lutte contre la fraude dans les communications internationales à destination de la RDC a permis un gain de 12 millions de minute, a indiqué samedi 2 novembre le ministre congolais des Télécommunications, Kin Kiey Mulumba. Ce gain est estimé à 9 720 000 dollars américains, selon les services de son ministère. Kin Kiey Mulumba affirme que les bénéfices de cette campagne devraient permettre au gouvernement d’accroitre ses recettes en 2014. Selon lui, ces recettes ont baissé suite à leur coulage dans le secteur de télécommunications.

Selon le ministre Kin Kiey Mulumba, le trésor public perdait 90 720 000 dollars américains pour 120 millions de minutes annuellement détournées. La campagne de lutte contre cette fraude a donc déjà permis de récupérer 10% de cette perte annuelle.

Kin Kiey Mulumba a en outre annoncé l’arrestation de deux ressortissants français impliqués dans cette fraude.

«Il s’agit d’une fraude de haute technologie, il faut donc des moyens de haute technologie, des moyens importants… Nous n’allons pas baisser les bras. Nous avons déjà mis la main sur deux Français. Le 3e site, c’est un libanais de gros calibre qui est en fuite et qui est recherché par la police».

«Maintenant qu’ils savent que nous les recherchons, ça nous a fait déjà un gain de 12 millions de minutes qu’on a fait gagner à la République. Depuis un certain temps quand je reçois un appel de l’étranger, je vois un numéro Europe s’afficher. Ça montre que nous avançons», a-t-il expliqué.

Selon les services techniques du ministère des Télécommunications, la fraude dans ce domaine consiste à dérouter les appels internationaux vers des sim box afin de les transformer en appel locaux.

Ce procédé profite notamment à des MVNO (Mobile Virtual Network Operator), des opérateurs qui n’ont pas fait l’acquisition d’une licence les autorisant à utiliser des bandes de fréquence pour développer leur propre réseau de téléphonie mobile, et qui bâtissent des offres destinées au marché de détail en achetant les prestations nécessaires à l’un des opérateurs de réseau disposant d’une telle autorisation.

Le ministère accuse aussi les opérateurs de téléphonie mobile locaux de bénéficier de cette fraude, en ce que, pour ces appels internationaux transformés en appels locaux, ils paient moins.

Le ministère des Télécommunication parle d’une «véritable mafia qui écume le pays».

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: les entreprises des télécommunications complices dans la fraude des appels internationaux

RDC: un réseau de piratage d’appels de téléphonie mobile démantelé à Kinshasa

Comment le piratage téléphonique fait perdre des millions de dollars à la RDC

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner