Kalemie: mise en place d’un comité de producteurs agricoles

Une vue du pont Lukuga à Kalemie Photo CAVK
Une vue du pont Lukuga à Kalemie Photo CAVK

L’assemblée générale des producteurs agricoles de Kalemie a abouti à la mise en place samedi 9 novembre  d’un comité de la Fédération  provinciale au nord du Katanga. La FAO a pour sa part appelé les opérateurs locaux à plus d’unité, d’engagement et de transparence dans les activités conduites sur terrain. Environ soixante-dix représentants des associations d’agriculteurs, éleveurs et de  pécheurs ont participé à cette rencontre, convoquée au niveau local dans le cadre des activités de la Confédération nationale de producteurs agricoles (Conapac). 

Les organisateurs cherchaient à comprendre pourquoi les agriculteurs réalisent de bonnes récoltes de maïs, alors que ce produit n’est pas en abondance sur le marché. Une autre préoccupation a consisté à obtenir une bonne coordination entre les agriculteurs, pêcheurs et éleveurs pour favoriser le développement  dans  ce secteur de production.

Le président de la Fédération provinciale des agriculteurs du Katanga, Jean-Pierre Kapalay, s’est dit déterminé à relever ce défi:

«On ne peut pas vivre dans un cycle infernal de la misère. Nous devons tout faire pour changer la vie du paysan congolais, quitter la phase de la misère à la vie ordinaire que mènent tous les paysans  à travers le monde. Nous avons tous les moyens et les plus grands moyens, ce sont les deux bras qui travaillent.»

Il a estimé qu’il était possible par le travail « d’améliorer la vie ici à Kalemie et de vivre l’Europe ici à Kalemie au lieu de chercher à émigrer.»

 Jean-Pierre Kapalay s’est proposé d’aller par étape pour, avec l’appui de tout le monde, atteindre tous les objectifs fixés par la Conapac à la fédération Katangaise.

La mise en place d’un comité de la Fédération des producteurs agricoles  intervient alors que de grands défis attendent à être relevés dans le secteur agricole. Il s’agit notamment de difficultés qui résultent de l’absence d’une synergie nécessaire assurant  le suivi dans les chaines  depuis la production jusqu’à la commercialisation des produits agricoles.

« Nous voulons nous appuyer sur la société pour ce qui est de relever  les besoins au sein de la communauté et de relever les partenaires », a indiqué  le chef du bureau de la FAO, Antenne de Kalemie, Beaudouin Mupwala.

Si les choses bien faites au niveau de Kalemie, a-t-il poursuivi, la FAO pourrait à l’avenir s’appuyer sur cette Fédération pour définir sa cartographie d’interventions pour les projets de développement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner