Unikin : 3 étudiants exclus pour viol et complicité de viol

Une vue de l’Université de Kinshasa(Unikin). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Trois étudiants ont été exclus de l’Université de Kinshasa après le viol d’une de leurs condisciples nouvellement inscrites samedi 2 novembre dernier. Le Secrétaire général académique de cette université, le Professeur Prospère Kanyankogote a annoncé mercredi 13 novembre à Radio Okapi que l’un de ces étudiants est exclu pour viol, et les deux autres qui l’ont aidé à s’échapper pour association de malfaiteurs. L’ONG Ligue de la zone Afrique pour la défense des droits des enfants et élèves (Lizadeel) a affirmé qu’elle a déjà porté l’affaire au parquet de Matete.

Les deux complices sont déjà aux arrêts.  La Police a lancé des recherches pour retrouver l’auteur du viol, en fuite.

Selon la Lizadeel, le viol a été commis samedi 2 novembre dernier dans l’une des chambres du Home dix de l’Université de Kinshasa.

La victime, nouvellement inscrite en première année en faculté d’économie, sortait de son auditoire vers midi lorsqu’elle a été attaquée sur son chemin par un étudiant. Ce dernier lui a ravi son sac avant de l’entrainer jusqu’à la résidence universitaire où il l’a violé.

Un acte qui lui a valu l’exclusion de l’université, a indiqué le Secrétaire général académique de l’Unikin :

« Cet étudiant de troisième graduat de la faculté d’économie a obligé la fille à lui céder son corps. La garde universitaire est descendue pour l’arrêter, mais ses deux amis l’ont fait fuir. Pour l’auteur principal, nous avons pris la décision de l’exclure définitivement de l’université de Kinshasa. Pour les deux autres, eux ils sont pratiquement co-auteurs, c’est une association des malfaiteurs. Nous allons aussi prendre la même décision »  explique-t-il.

Le président de la Lizadeel, Godé Kayembe a dénoncé ce scandale :

« Une jeune fille d’une bonne famille, d’une bonne éducation entre à l’université vierge. Elle croise un étudiant qui récupère son sac et l’entraîne jusque devant la chambre et commence à la violer. Ça, c’est un scandale.  Cette situation qui se passe à l’université nous étonne et nous nous demandons où le Congo est en train d’aller ?» s’est-il indigné.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner